2LDK

Huis clos féminin chaotique...

Rana et Nozomi partagent le même appartement. Toutes deux appartiennent à la même agence de tarento ; Rana, la senpai, tente de percer dans le métier d’actrice, tandis que Nozomi débute une carrière d’aidoru. Un beau jour, les deux jeunes femmes passent une audition pour le même rôle dans le film Gokudo no Nyouboutachi. La veille du résultat, une violente dispute éclate entre elles après que Nozomi ait retrouvé des cheveux de Rana dans la baignoire...

C’est lors d’un festival en Allemagne que Yukihiko Tsutsumi (Oboreru Sakana) et Ryuhei Kitamura (Azumi) se rencontrent pour la première fois. Respectueux du travail de l’autre, ils discutent autour d’un verre. Au fur et à mesure que la conversation progresse, ils en viennent à se disputer gentiment sur le fait de savoir lequel serait capable de réaliser le meilleur film sur un duel à mort. A la fin de la soirée, il tombent tous deux d’accord sur le Duel Project, et créent instantanément de simples règles, au nombre de quatre :

1- le scénario ne doit pas contenir plus de trois personnages
2- le film doit être tourné en sept jours avec un budget serré
3- l'action doit se situer dans un seul et unique endroit
4- au moins un des personnages doit mourir

2LDK : 2 bedrooms, Living, Dining, Kitchen

Rana, fêtarde typique qui sait se mettre en valeur pour séduire les hommes, actrice cantonnée aux b-movies rêve de devenir une star du 7ème Art. Nozomi, jeune provinciale amoureuse de théâtre, peu sûre d’elle et de son pouvoir de séduction, rêve de devenir une grande comédienne. Si tout semble opposer nos deux jeunes femmes, tout les lie... Le soir de l’audition, Rana apprend que le réalisateur a téléphoné à leur directeur d’agence pour lui dire que le rôle irait soit à elle, soit à Nozomi. Sous leur aspect jovial, les deux jeunes femmes commencent à se haïr en silence. Rana fanfaronne, ce qui a le don d’agacer profondément Nozomi, tandis que le côté hyper-matérialiste et maniaque de Nozomi met hors d’elle Rana. Si cette dernière semble bien dans sa peau, il en est tout autre dans la réalité...

Nozomi est secrètement amoureuse de Takuya Ezaki, le directeur de leur agence, et elle attend fébrilement son appel. Alors qu’elle est sous sa douche, son téléphone sonne. Rana s’en empare et écoute le message. C’est Takuya. Elle l’efface, et décide de l’appeler de son portable afin de passer la soirée avec lui. Il ne répond pas. Elle décide donc de l’appeler depuis le poste de téléphone fixe... il décroche. Rana vient de comprendre qu’il l’évitait. Rana est très seule, et se créé un personnage qui semble fort et indestructible...

Rana a eu une relation avec un homme marié. La femme de ce dernier, enceinte, s’est suicidée en l’apprenant. Rana se sent coupable et responsable de cette double mort.
Nozomi a des aspirations de comédienne depuis sa plus tendre enfance, et le souvenir du rôle de Dorothy dans l’adaptation au théâtre du Wizard of Oz lorsqu’elle était adolescente ne cesse de la hanter, tout comme les désirs de sa mère de la voir devenir une grande comédienne depuis ce jour. Nozomi ne voit en Rana qu’une jeune femme superficielle et entretient envers elle une jalousie qui mêle haine et désir. Elle déteste tout ce que représente Rana tout en rêvant au fond d’elle de lui ressembler - lorsque Nozomi frappe de toutes ses forces Rana, elle hurle "je me déteste !!". Mais elle ne sait rien d’elle, et les apparences lui suffisent... puis vient le temps des explications, comme sentant la fin proche Rana avoue que le fameux film dans lequel elle se targuait d’avoir joué n’est qu’un soft-porn répondant au titre Joshuu Sasori 92 (sic !), et qu’elle y jouait le rôle d’une victime dont les lignes de textes n’étaient que des gémissements...

Deux ans après son premier exercice dans l’excellent huis-clos que constituait Chinese Dinner, Yukihiko Tsutsumi remet donc les couverts avec 2LDK, tragi-comédie noire et grinçante. Avec pour postulat de départ les velléités de reconnaissance médiatique de deux jeunes would-be actrices, YT s’en donne à cœur-joie et laisse exploser toute sa verve filmique, et son talent de mise en scène dans un film aux allures de fable cruelle. Electrocutions, combats au katana ou à la tronçonneuse, vidage d’extincteur, catfight primaire, le crêpage de chignon à la sauce Tsutsumi prend une toute autre dimension ! Rana et Nozomi sont interprétées par deux jeunes actrices (toutes deux sont nées en 1980 à Tôkyô et mesurent 1m66... intéressant n’est-ce-pas ?!) qui retrouveront YT l’année suivante, chacune dans un film différent ; Maho Nonami qui prête ses traits à Rana, se verra redirigée dans le géniallissimement barré Gokinjo Tantei Tomoe, et Eiko Koike (ex-membre d’Urinari [1] que l’on a notamment pu voir dans le drama triptyque diffusé sur le net Sister Bomber) - qui joue ici Nozomi - dans Renai Shashin - Collage of Our Life.

...véritable cour de récréation pour YT, 2LDK ne semble a aucun moment être mué par des règles établies tant il déborde de créativité tant visuelle que sonore - les voix-off du film constituent une trouvaille géniale. Tsutsumi, génial metteur en scène, parvient donc une fois de plus à transformer le banal en un ahurissant chaos orchestré, tout en pointant du doigt les travers de l’âme humaine à travers les destins de deux jeunes femmes emprisonnées par les apparences et les étiquettes que la société leur a collées.

Note : le film réalisé par Ryuhei Kitamura pour ce Duel Project est Aragami

Kuro | 8.03.2004 | Japon

DVD | Geneon Entertainment | NTSC | Zone 2 | Format : 1:1:85 - 16/9 | Images : Un pressage sans faille pour un rendu très "pellicule" | Son : DTS, 5.1 ou Stéréo. Enorme !!!

Suppléments : 45 minutes de making of, trailer, interviews, avant-première, message video de YT, Eiko Koike et Maho Nonami, commentaire audio, un livret de 4 pages...

[1cf. article Koibito wa Sunaipâ

Japon | 2002 | Un film de Yukihiko Tsutsumi | Avec Maho Nonami & Eiko Koike
Headshot
Désirs volés
The Bodyguard
Antiporno
Dernier train pour Busan
Hôtel Singapura
Deewangee
Touchez pas au grisbi
Dead End Run
Fulltime Killer
Stop the Bitch Campaign 2
Trivial Matters
Black Mama, White Mama
Kaitô Ruby
La saveur de la pastèque
Messengers
Kôji Fukada et Ken Fukazawa
La Bête Aveugle
Koji Hagiuda
Chaw
A.V.
Antenna
The Hours
Spring Snow
Une Jeunesse chinoise
Killer Clans
Monrak Transistor
La 36ème chambre de Shaolin
Femmes nouvelles
Suffocation