Amber Heard

American Beauty.

Amber Heard m’apparut pour la première fois en tant que silhouette furtive dans la nuit d’une banlieue américaine chic [1]. Vêtue d’une robe légère, la demoiselle profitait du système d’arrosage d’un green pour échapper à la forte chaleur de cette fin d’été à Palm Springs. Sa carrière aurait pu être aussi courte que ce soap pour teenagers [2], annulé après seulement quelques épisodes. A Hollywood, les starlettes, pareil à des éphémères, ne sont souvent célèbres que le temps d’un été. Mais non, la lumière des projecteurs continua de la suivre, comme moi après l’avoir découvert dans toute sa splendeur.

Cet objet du désir pas du tout obscur.

Je n’étais pas le seul à être séduit. "Pourquoi me suivez-vous ?", demande-t-elle au héros de cette série lors de leur première rencontre. Cette phrase de dialogue rejoint celle d’une autre blonde, bien plus célèbre, Marilyn Monroe. Dans l’une de ses premières apparitions à l’écran [3], la future icône pénètre dans le bureau d’un détective pour lui demander de l’aide car des hommes la suivent. Et celui-ci, joué par Groucho Marx, de répondre : "Vraiment, je me demande bien pourquoi ?"

"Filles américaines, je voudrais appartenir à votre monde. (...) Voir le monde du bon côté. A toutes les filles américaines dans les films. (...) Filles américaines comme des poupées ; avec les corps en plastique et les sourires les plus éclatants. J’aimerais avoir une petite amie américaine".

Je me suis remémoré ces paroles d’une chanson de Syd Matters, To All of You, à la vision d’Amber Heard. Ce morceau de musique pop capture ce que les actrices américaines représentent pour les spectateurs masculins du monde entier. Un fantasme dont Amber Heard est la parfaite illustration. Grande blonde, son succès est intimement lié à sa fantastique plastique d’American girlfriend. La scène d’ouverture de All the Boys Love Mandy Lane fait office de manifeste. Elle marche dans le couloir du lycée, objet de la fascination et la convoitise des garçons présents, qui ne perdent aucune miette de son physique avantageux. La jeune femme enflamme les cœurs et le celluloïd.

Moi, mon grand plaisir est de voir Amber Heard se déplacer. On sent qu’elle est à l’aise avec son corps. A Hollywood la puritaine, elle est d’ailleurs l’une des rares jeunes actrices montantes à se montrer nue à l’écran. Les autres, grâce à de savants mouvements de caméra, un habile montage et des sous-vêtements couleur chair, se déshabillent sans montrer un sein que l’on ne saurait voir.

Je ne connais pas son destin d’artiste, mais certaines actrices choisies pour leur grâce à se mouvoir ont eu une belle carrière. Wong Kar-wai avait choisi Maggie Cheung pour jouer dans As Tears Go By pour cette raison. Reste qu’Amber Heard n’a pas encore trouvé son Wong Kar-wai, et se voit encore principalement offrir des rôles de femme fatale pour des réalisateurs de seconde zone. Le rôle de l’héroïne dans le slasher All the Boys Love Mandy Lane lui a procuré une petite réputation et elle a décroché le premier rôle du prochain John Carpenter, The Ward. Mais elle n’a pas encore réussi sa grande percée. Peut-être aura-t-elle lieu avec The Rum Diary, une adaptation de Hunter S. Thompson, où elle partage la vedette avec Johnny Depp ?

Kizushii | 30.11.2010 | Hors-Asie

Amber Heard est présente actuellement sur les écrans français dans La Famille Jones. Il ne fait aucun doute que vous la retrouverez prochainement dans ces pages, au détour du Carpenter sus-cité notamment, mais certainement aussi dans le remake de And Soon the Darkness et autre bêtement alléchant Drive Angry.

[1Sa première apparition à l’écran date de 2004 dans Friday Night Lights, après 14 minutes et 35 secondes de film.

[2Hidden Palms aka Les secrets de Palm Springs.

[3La Pêche au trésor.

"Moi, mon grand plaisir est de voir Amber Heard se déplacer." - Une déclaration d’affection, par Kizushii.
Headshot
Désirs volés
The Bodyguard
Antiporno
Dernier train pour Busan
Hôtel Singapura
Be With Me
Bang Rajan
The Ring Virus
Bombón (El Perro)
Prisoner Maria the Movie
Bio-Cops
Popee
Un merveilleux dimanche
Resident Evil : Apocalypse
Debbie Does Dallas
L’Anguille
Initial D
Nin × Nin - Ninja Hattori-kun the Movie
Centre Stage
Romeo is Bleeding
Tetsuya Mariko : entretien avec Kiyoshi Kurosawa
Kannibal
Les Infiltrés
Helpless
Zipang
People’s Park
Anthony Zimmer
Bodigâdo Kiba
Kokkuri