Après la tempête

Ryota est un écrivain dans la dèche, qui survit en travaillant dans une agence de détective privé. Divorcée de Kyoko, le démon du jeu ne lui laisse pas assez d’argent pour payer sa pension alimentaire, ce qui crée des tensions avec son ex-femme. Dans sa vie, Ryota est à une croisée des chemins qui a des airs de cul de sac. Après avoir vu son premier roman récompensé par un prix, il n’arrive pas à en écrire un second et refuse d’autres propositions de son éditeur, comme celle de participer à l’écriture d’un manga. Il ne voit son fils Shingo qu’une seule journée par mois et le nouvel ami de sa femme demande à celle-ci de couper les ponts avec son ex-belle famille. L’arrivée d’un typhon va forcer l’ex-couple et leur fils à passer la nuit chez la mère de Ryota et à faire le point sur leurs relations.

Après une série de films (Notre petite sœur, Tel père, tel fils et I Wish) au ton résolument optimiste, Après la tempête s’inscrit dans une veine un peu plus sombre. Si Hirokazu Kore-eda traite une nouvelle fois d’une famille disloquée ou marquée par une disparition, les relations entre ses membres sont plus conflictuelles. Ryota et sa sœur s’affrontent ainsi sans scrupules pour s’emparer des quelques objets de valeurs chez leurs parents après le décès de leur père.

Mais Kore-eda étant Kore-eda, malgré tous leurs défauts, à l’instar de ceux de Ryota, grand échalas débraillé et peu fiable, il éprouve de la tendresse pour tous ses personnages. Le cinéaste a fait appel à deux de ses acteurs du génial Still Walking, Hiroshi Abe et Kirin Kiki, pour interpréter ici encore un fils et sa mère. Ces interprètes sont deux des atouts du film, en particulier la seconde qui l’illumine par son jeu, l’humour et l’amour très lucide de son personnage pour son fils.

A son meilleur, le cinéma d’Hirokazu Kore-eda parvient à capter magnifiquement la vérité des émotions. Après la tempête ne contient malheureusement qu’une seule scène où il se rapproche de cette plénitude. Dans la cuisine, la mère de Ryota et son ancienne bru, Kyoko, qui s’apprécient, clarifient leurs relations troublées par la séparation. En cause, un montage trop découpé qui ne permet pas à l’alchimie entre les acteurs d’opérer. Cette scène et la précédente où Ryota pousse à sa femme à confesser qu’elle a couché avec son nouvel ami font partie des rares qui sont filmées dans une certaine durée.

Mais d’autres atouts de son cinéma sont bien présents. Comme personne, il sait donner vie à ses personnages de façon organique. Ryota, le personnage le plus développé, est montré sous tous les aspects de sa personnalité, les plus avantageuses et les moindres. Au fil des discussions entre sa mère et lui, sa sœur et son ancienne femme pendant des actes de la vie quotidienne (en dégustant une glace, en préparant un repas..), le spectateur est amené progressivement à faire sa connaissance intime.

Le cinéaste japonais parvient de la sorte à traiter simplement des thèmes humains complexes. « Comment devenir un adulte ? » est l’une des principales questions que pose le film. Ryota a décidé coûte que coûte de poursuivre ses rêves, même si cette décision l’empêche de fonder une famille. Son ex-femme a adopté pour sa part un parti plus conventionnel en refaisant sa vie avec un homme bien installé. Des comportements de ses parents, leur fils en a tiré sa propre leçon que je vous laisse découvrir.

Kizushii | 25.04.2017 | Japon

Après la tempête sort sur les écrans français le 26 avril 2017.
Remerciements à Matilde Incerti et à Jérémie Charrier.

aka 海よりもまだ深く - Umi yori mo mada fukaku - After the Storm | Japon | 2016 | Un film de Hirokazu Kore-eda | Avec Hiroshi Abe, Kirin Kiki, Yōko Maki, Satomi Kobayashi, Sosuke Ikematsu, Lily Franky, Isao Hashizume
Akira Kurosawa et La guerre des étoiles : une force venue du Japon
Winter Vacation
Bangkok Nites
Un temps pour vivre, un temps pour mourir
Siti
Dodes’kaden
The Divine Move
Sex is Zero
Il Mare
I don’t want to sleep alone
The Bodyguard
La Sirène rouge
SPL
Messengers
Meatball Machine
I Wish I Knew
Dead Run
Le Retour
Furyô anego den : Inoshika Ochô
Cabin Fever
Returner
Le Pouvoir de la province de Kangwon
Where A Good Man Goes
Ocean’s 11
She Starts the Fire
Hold Up Down
A Lonely Place to Die
La Cabane dans les bois
The Shadow Whip
Stormy Weather