Born Wild

Après quatre années de silence cinématographique, Leung Pak-Kin revient enfin à la réalisation avec Born Wild, son quatrième film...

Le jour de son anniversaire, Chung Ho (Daniel Wu - Purple Storm, Cop on a Mission) apprend la mort de son frère jumeau Tan Ho (Louis Koo - The Suspect, Bullets Over Summer) qu’il n’a pas vu depuis plusieurs années. Il part alors sur les traces de celui-ci et se retrouve dans le milieu des combats underground...

Leung Pak-Kin, connu pour avoir longtemps collaboré avec son mentor John Woo (il fut, entre autres, co-scénariste d’Une balle dans la tête /A Bullet in the Head), et pour avoir réalisé lui-même deux succès (Somebody up there likes me et Beyond Hypothermia), ainsi que l’excellent mais sous-estimé Task Force, n’avait donc pas tourné depuis 1997. J’en ignore les raisons... bref, après quatre ans d’interruption nous étions en droit d’attendre beaucoup de Leung...

Le réalisateur nous amène dans un monde de violence, celui des paris sur des combats orchestrés par la mafia locale où tous les coups sont permis. Tan Ho, interprété par l’une des nouvelles stars de l’ex-colonie, Louis Koo, est donc mort lors de l’un de ces combats... son personnage n’attire ni la sympathie, ni le rejet ; très détaché de tout ce qui l’entoure (sauf, peut-être, de sa petite amie), il vit pour la baston. C’est une autre star montante, Daniel Wu, qui joue son frère Chung Ho ; beaucoup plus intéressant que celui campé par Koo, ce personnage souffre visiblement d’un complexe d’infériorité par rapport à son frère défunt, complexe entretenu par leur père. Chung Ho va donc tenter, en vengeant la mort de Tan Ho, de retrouver une certaine confiance en lui, de reconquérir ce sentiment d’infériorité qui le poursuit depuis son enfance... Malgré tout, le personnage le plus "attachant", et certainement le plus travaillé, est celui de Ah Mann, interprété avec énormément de talent par Patrick Tam (The HK Triad, Beast Cops) ; Ah Mann, petit truand de bas étages, ami de Tan Ho, est celui par lequel tout arrive. Ex-"fiancé" de Sandy, la petite amie de Tan Ho, il va proposer à ce dernier de gagner de l’argent dans les combats illicites ; rapidement, ils vont devenir les meilleurs amis du monde... et la mort de Tan Ho, entraînera la perdition de Ah Mann...

Film sur l’amitié (en bon élève de John Woo...), mais également sur l’amour, Born Wild laisse cependant une impression de légère déception ; Peut-être que l’attente du nouvel avatar de Leung Pak-Kin fut trop longue... Mais attention, Born Wild reste tout de même un bon film, sans faille dans sa réalisation, ni dans l’interprétation de ses acteurs tous très bons dans leurs registres respectifs ; non, juste une petite déception car Leung est un très bon réalisateur, et le fait qu’il créé ce sentiment en nous prouve bien qu’il est talentueux...

Kuro | 10.09.2001 | Hong Kong

Pour le moment, uniquement en VCD | Chinastar | Format 1:1:85 très légèrement recadré (c’est infime). | Deux pistes mono au choix VO cantonaise ou doublé en mandarin. | Une image magnifique pour un VCD. | Sous-titres anglais et chinois très lisibles (rajoutés, et non brûlés sur la pellicule).

Info : il existe également un VCD malaysien en VO cantonaise, sous-titré en anglais, chinois et malaysien.

Hong Kong | 2001 | Un film de Patrick Leung Pak-Kin | Avec Daniel Wu (Ng) Yin-Cho, Louis Koo Tin Lok , Patrick Tam Yiu-Man, Jo Kuk Cho-Lam , Lok Ying Gwan, Pai Ying, Chang Guo-Chu, Phyllis Quek, Arthur Wong Ngok Tai, Wrath White, Ron Smoorenburg, Lawrence Cheng Tan-Shui
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
The Bodyguard
Spanking the Monkey
Doing Time
Hokori Takaki Chosen
Signes
Amoklauf
Midnight Fly
Leon Dai
Dil Se
Porco Rosso
Mohabbatein
Kôji Fukada et Ken Fukazawa
Matrix Revolutions
Bullets of Love
Keeping Watch
Takashi Nishimura
Kaidan-Kasanegafuchi
Festival du Cinéma Coréen à Paris
Sympathy for Mr. Vengeance
Gong Tau
Scared
Olivier Assayas
Wind Blast
I’m a Cyborg, but that’s OK
Girls Are No Good