Evil Dead Trap 2

Les producteurs ayant attendu 3 ans avant de sortir cette suite, on est en droit de s’attendre à un film égalant au moins le précédent. Malheureusement nous en sommes très loin.

Aki (Akiko Nakijima) projectionniste, sort de son travail pour aller rejoindre sa copine de lycée Eimi (Rie Kondo). Sur le chemin, une prostituée lui jette au visage son mégot (Oh la méchante !!) Après avoir diné avec cette amie et l’amant de celle-ci (Shiroo Sano) elle décide d’aller commettre un meurtre. Chose normale pour une projectionniste solitaire (sans doute le syndrôme Shining). On apprend par la suite que l’homme, qui dinait avec elles, est en fait un homme marié. Mais pas marié à n’importe qui ! Il s’agit d’une femme totalement schizo qui s’amuse toute la journée avec les jouets de son fils ; qui n’est autre qu’Hideki (hmm hmm !) Le mari infidèle tombe sous le charme d’ Aki ; cette dernière ne cessant de calmer ses ardeurs. Puis tout d’un coup, arrive une scène des plus truculentes. Aki décide de se parfumer et de troquer son T-shirt contre une robe “sexy” (chose qu’elle fait tout en se tripotant). Forte de son embonpoint et de son nouveau look elle sort traquer l’homme en soif de “baise”. Elle va tomber sur deux éspèces de SDF qui se jettent sur la pauvresse. Heureusement pour nos yeux les deux compères sont interrompus par un petit garçon qu’Aki appelle Hideki. Cette séquence, censée approfondir le profil psychologique de l’héroine, nous permet d’être sûr que le scénariste ainsi que le réalisateur sans oublier l’actrice n’ont ni peur, ni honte de rien. Puis le montage devient “effrayant”. Il s’agit d’un enchaînement de séquences burlesques (hamburger et tétons ou encore l’hypno-exorcisme) et de scènes ennuyeuses à souhait. En passant, notons que notre héroine cède aux avances de l’amant/mari infidèle et commet un 3ème et 4ème meurtre.

Il reste 20 minutes de film. Mais c’est trop tard, tout espoir est vain : ce n’est pas aujourd’hui que nous verrons un film. Au bord du lesbiannisme, Aki n’a d’autre solution que d’affronter Eimi, son amie d’enfance, au cours d’un duel ciseaux/cutter. Après un petit tour par la salle de bains, où gît un corps amputé d’une jambe, Aki parvient à s’enfuir et retrouve son étalon de boyfriend sur son lieu de travail. Ce dernier se met à la molester et lui crie, tout en vidant sa bière sur elle, qu’il est Hideki, son enfant. Heureusement ce n’était qu’un rêve puisque cette idiote s’était endormie.
Et la scène finale me direz-vous ? Va-t-elle combler nos espérances ?
Alternant le gore et le ridicule, cette séquence n’existe que par écho avec celle du légendaire premier Evil Dead Trap.
Tout ceci fait d’Evil Dead Trap 2 un film décevant et antinomique. C’est sans nul doute grâce au 35 mm utilisé que l’on peut se permettre de nommer cet affligeant spectacle FILM.
Pour conclure, et en passant sur le fait que les 45 premières minutes nous réconcilie avec l’envie de lire du Marguerite Duras, j’ose demander aux prochains spectateurs leur indulgence envers le réalisateur.

Takeuchi | 15.06.2001 | Japon

Dispo en VHS et DVD chez Japan Shock. D’ailleurs le DVD vaut à peine plus qu’une VHS...

aka Hideki | Japon - 1991 | Un film de Hashimoto Izo | Avec Akiko Nakigima, Rie Kondo, Shiroo Sano
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
The Bodyguard
The Man Who Stole The Sun
Justice
Ekoeko Azarak
The Legend of the Evil Lake
Durian, Durian
The 25th hour
Misa the Dark Angel
Rendan
Il Mare
What A Wonderful World
Toshi Fujiwara
Cold Prey
Histoire de fantômes chinois
La Rose sauvage
The Revenge : A Visit From Fate
A Touch of Sin
Reversal of Fortune
Doghouse
Orokamono - Kizudarake no Tenshi
Womb Ghosts
Au Carrefour
Pinocchio 964
Address Unknown
Le village de Kilsottum