Filatures

Johnnie To présente...

... la première réalisation de l’homme responsable des scénarios de films qui ont fait nos délices ces dernières années : The Mission, PTU, Election 1 et 2... Le spectateur associera Filatures au thriller paranoïaque de Tony Scott, Ennemi d’état, et aux dernières séries qui font rage dans la petite lucarne et mettent en scène des sections spécialisées de la police. Démontrant ainsi que le fordisme peut même être appliqué à la technique policière ! Une différence notable, la technologie ou la technique ne constituent pas l’alpha et l’oméga du film hongkongais, seulement l’un des soutiens de la mise en scène.

Après avoir testé ses capacités en situation, le capitaine Huang, indicatif « le chien », estime que « Piggy » n’est peut être pas des plus douées pour la filature, mais a l’air suffisamment cruche pour passer inaperçue. Une qualité suffisante pour intégrer l’unité spéciale de la police de l’ex-colonie, « le zoo », dont l’unique but est de filer des suspects. Cette unité fait appel autant aux techniques de filature les plus classiques comme les « sous-marins », qu’aux plus récentes (caméras, cartes de paiement...) L’arrestation est ensuite déléguée à une autre unité spécialisée de la police.
La première affaire va conduire l’équipe sur les traces d’un gang de braqueurs de bijouterie. La traque va se transformer en un duel à distance entre « le chien » et Shan, le cerveau des casses, deux hommes séparés par la loi mais que la maîtrise de leur art respectif rapproche.
Coincée entre eux, « Piggy » va apprendre les dures lois du métier.

Pour sa première mise en scène, Yau Nai-Hoi s’est posé un défi. Comment bâtir tout un film sur des personnes dont le travail est finalement de pas entrer en action, mais simplement d’observer ? Leur succès dépend de leur capacité à ne pas attirer l’attention. S’ils sont reconnus, ils perdent toute utilité. Plus que les technologies de surveillance toujours plus pointues à la disposition des forces de l’ordre, c’est leur statut d’hommes de l’ombre qui intéresse Yau Nai-Hoi. L’ombre, notre homme la connaît pour avoir vécu dans celle de Johnnie To.

Le pari est pour moi gagné. Yau Nai-Hoi fixe le spectateur dans son fauteuil jusqu’au dénouement. Il y réussit en mélangeant intelligemment les différents ingrédients de l’histoire : présentation des techniques de filature, traque du gang et dilemmes moraux auxquels Piggy est confrontée dans son nouveau métier. En outre, passé dans la lumière, il ne succombe pas à la tentation dans laquelle sont tombés certains de ses anciens confrères passés par là avant lui : chercher à épater le spectateur avec toutes les ficelles de leur ancienne profession. On pourra cependant regretter qu’il tire trop sur la corde émotionnelle à la fin du film.

Filatures est de nouveau un film où les personnages passent un temps non négligeable à se goinfrer. Une manière de combler l’attente, principale activité des gangsters entre les préparatifs du braquage et son exécution, mais aussi celle des policiers poireautant à l’affut de leur cible. Cette tendance n’est finalement qu’un reflet de l’évolution de notre société, au même titre que notre propension à laisser des traces comme les limaces. Nos achats par carte, nos passages dans les champs de vision des caméras de surveillance publiques et privées sont autant de preuves de nos déplacements. Cette « surveillance » dont nous faisons quotidiennement l’objet, Yau Nai-Hoi l’illustre en observant de loin ses acteurs noyés la foule des anonymes. Cette immersion des filatures dans la masse et le choix des lieux de tournage font partie des clés du succès du film.

Filatures est sorti sur les écrans français le premier mercredi - 2 janvier - de l’année 2008. Il est par ailleurs disponible en VCD et DVD HK (2 disques, zone 3) depuis la fin de l’été dernier, sous-titré anglais, chez l’éditeur Kam & Ronson Enterprise.

aka Eye in the Sky - Gun Chung | Hong Kong | 2007 | Un film de Yau Nai-Hoi | Avec Simon Yam, Tony Leung Kai Fai, Kate Tsui, Lam Suet
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
The Bodyguard
Green Tea
Nekojiru-So
Kim Ki-Duk
Marebito
Savage Wolfpack
8 Mile
Meatball Machine
They Came to Rob Hong Kong
Ab-Normal Beauty
Romeo is Bleeding
Madam City Hunter
Koroshi
BloodRayne
Asako in Ruby Shoes
Oira Sukeban
Scorpion Woman Prisoner : Death Threat
Arac Attack
Haewon et les hommes
Task Force
Windfighters
Colour Blossoms
Balzac et la petite tailleuse chinoise
Bloodrayne : The Third Reich
Samurai Princess