Flapping in the Middle of Nowhere

Jeune provinciale venue faire ses études universitaires à Hanoi, Huyen découvre avec surprise qu’elle est enceinte. Elle ne peut guère compter sur le soutien de son boyfriend, Tung, employé par la compagnie qui entretient les lampadaires de la capitale, trop occupé par sa passion des combats de coq. Quand celui-ci la quitte en ayant emporté l’argent devant lui permettre de mettre un terme à sa grossesse, Huyen suit l’exemple de Linh, son ami transsexuel qui vend ses charmes. La mère maquerelle met Huyen en relation avec Hoang, un client obsédé par les femmes enceintes. Elle va apprendre à connaître avec lui des relations homme-femme bien différentes de ce qu’elle avait connu jusqu’à présent.

Flapping in the Middle of Nowhere, premier long-métrage de la réalisatrice Diep Hoang Nguyen, montre la transformation progressive de Huyen en femme. Sa grossesse prend Huyen tout à fait au dépourvu, perturbant sa vie sentimentale et ses études, et elle ne peut compter sur personne pour l’aider, la guider à l’exception de son ami transsexuel Linh.

La réalisatrice inscrit fermement son film dans le réel, au travers de la représentation de la vie de tous les jours de l’étudiante : son appartement dans un quartier pauvre et contigu à la ligne de chemin de fer, ses visites aux cliniques... Dans le même ordre d’idée, Flapping in the Middle of Nowhere est pour le moins explicite pour un film vietnamien dans sa représentation de la sexualité.

Mais son client Hoang lui fait pénétrer dans un autre monde, pas totalement détaché du réel, mais baignant dans une atmosphère à la limite du fantastique. Dans une scène, elle est conduite dans une villa bâtie dans la forêt noyée dans la brume et disposant d’une piscine « infinity » qui aurait plus sa place sur la côte californienne. Ce monde est aussi éloigné de son quotidien sordide, que la douceur et la sensualité de sa relation avec Hoang le sont de l’acte sexuel purement physique et égoïste pratiqué avec son petit ami. Cette relation et cette grossesse vont transformer la façon dont elle envisage sa vie.

Les mondes réel et fantasmagorique se rejoignent via la photographie léchée du film. Le cadre est souvent plongé dans le noir, laissant parfois seulement entrevoir le profil illuminé d’un des acteurs. Flapping in the Middle of Nowhere est d’ailleurs visuellement l’un des films l’un des plus réussis vus à Nantes lors de ce festival des 3 continents 2014, avec le long métrage brésilien L’homme de la foule. L’intérêt apporté par la réalisatrice à l’aspect plastique de son œuvre n’est sans doute pas étranger à la présence de Tran Anh Hung en tant que « conseiller spécial ».

Le mélange entre scènes très réalistes et quasi-fantastiques m’a tout d’abord désarçonné. Le film m’a paru cryptique à ma sortie de la salle, avant que toutes les pièces du puzzle trouvent finalement leur place au grand jour dans les rues de Nantes.

Flapping in the Middle of Nowhere a été présenté au cours du 36e Festival des 3 Continents (2014), dans le cadre de la Sélection Officielle.

aka Dap canh giua khong trung | Vietnam l | 2014 | Un film de Nguyen Hoang Diep | Avec Thuy Anh Nguyen, Bao Son Tran, Ha Hoang, Thanh Duy Pham Tran
Solo, Solitude
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
Devil’s Woman
The Ring 2
Apart Together
Love Letter
Dangan Runner
Claws of Steel
Beautiful 2012
Viva Erotica
Drive
The Assassin
Memento Mori
Nerawareta Gakuen
Dossier Pom-Pom
The Legend of Speed
Siamese Outlaws
Rôningai
Our Sunhi
Antenna
Colour Blossoms
Peppermint Candy
Jiang Hu
Iden & Tity
Turtles Are Surprisingly Fast Swimmers
Womb Ghosts