Friend

Ami, Chin Gu, Friend, Chin Gu, Amigo, Chin Gu, Freund, Chin Gu, Chin Gu CHIN GU CHIN GU CHIN GU !

Jeong-Suk, Sang-Taek, Dong-Soo et Jeong-Ho sont inséparables depuis le jardin d’enfants. Cette amitié grandit malgré leur éloignement respectif pendant le collège. Ce n’est qu’au lycée qu’ils se retrouvent enfin et qu’ils ne se quitteront plus, du moins pour les années à venir. Comme chaque enfant qui aspire à devenir homme, leurs caractères se sont forgés en grandissant. Jeon-Suk et Dong-Soo sont les leaders de leur école. Jeong-Ho est le rigolo de service, toujours prêt à rentrer dans le lard avec ses amis. Tandis que Sang-Taek est maintenant le meilleur élève de sa classe.

Malgré leurs aspirations opposées, les quatre compères font tout ensemble. Quand Sang-Taek a un coup de foudre pour une jeune chanteuse, c’est son ami Jeong-Suk qui lui arrange le coup. Ce qui attisera d’ailleurs la jalousie de Dong-Soo. De même lorsque Sang-Taek est mis à mal par un gang de lycéens rival, c’est sous l’impulsion de Jeong-Suk que Dong-Soo et Jeong-Ho défendent leur ami roué de coups. Ce qui augmentera le ressentiment de Dong-Soo. Pourtant rien n’y fait : rien n’entachera leur amitié. Même l’altercation (4 contre 150 ou 300 types ??!!) ne vient assombrir cet amical tableau. Mais suite à cette agression, Jeong-Suk et Dong-Soo sont renvoyés du lycée. Dès lors les inséparables sont séparés et ne se reverront plus avant plusieurs années. Entre temps Jeong-Suk a sombré dans l’enfer de la drogue, tandis que Dong-Soo passe quelques temps en prison. Les choses ont bien changé depuis l’époque bénie des discussions insouciantes autour d’une bouée, des courses effrénées en pleine rue. Les blessures des passés de Jeong-Suk et Dong-Soo les ont frappés de plein fouet.

Les démons malicieux retiennent les anges gardiens,
à l'intérieur de chaque homme,
et les empêchent de prendre le dessus.

D’un côté, il y a Dong-Soo qui refuse de finir embaumeur comme son père (laver et maquiller des morts c’est pas son truc, on le comprend aisément !!) . De l’autre, il y a Jeong-Suk, qui n’a jamais pu accepter le fait que son père est gangster. Rongé par cette réputation de fils de malfrat et par la mort de sa mère, Jeong-Suk plonge les yeux fermés dans la drogue. Ce n’est qu’à la mort de son père et surtout grâce à la présence de Sang-Taek qu’il sortira de sa torpeur. Ce qui le sauvera plus que tout, c’est la pensée d’avoir déçu son ami Sang-Taek lorsque celui-ci est effondré de le voir ainsi, et qu’il lui lance un regard plein de pitié amicale. Mais ce qui motive Jeong-Suk c’est l’envie de voir vieillir l’amitié qui l’unit à Sang-Taek.

"Aucun besoin de se sentir désolé lorsque l’on est ami." - Jeong-Suk

Juste avant Champion, Gwak Gyeong-Taek signait cette émouvante ode à l’amitié éternelle. Friend c’est d’abord l’association de quatre ou plutôt trois acteurs prometteurs. En effet, le trio que forment Yoo Oh-Seong, Jang Dong-Geon et le tout jeune Seo Tae-Hwa. On ne présente plus le premier tant les visages qu’il revêt à l’écran sont maîtrisés ; pour preuve Attack on the Gas Station et surtout Champion. Tout près de lui se trouve un acteur qui a eu du mal à se débarrasser de l’étiquette de beau gosse, qui lui collait à la peau depuis le début de sa carrière. Ainsi Jang Dong-Geon participe à Nowhere to Hide en 1998, puis à Friend en 2001 avant de partager l’affiche de 2009 Lost Memories de Lee Myung-Si, pour finalement être le héros du dernier Kim Ki-Duk, Coast Guard. Mais le coup de maître du réalisateur fut de choisir Seo Tae-Hwa, acteur depuis peu : Eoksutang, Doktor K (tous deux de Gwak Keong-Taek), puis Fun Movie en 2002. En fait, Seo représente le ciment et le diluant du groupe. C’est de son amitié que le reste du groupe prend source. Sang-Taek est aimé de Jeong-Suk, qui lui même est idolâtré par Dong-Soo. De même Jeong-Ho, et ça malgré les apparences, se sent toujours plus proche du calme humain de Sang-Taek, bien qu’il soit parfois enclin à la violence de par la présence de Jeong-Suk et Dong-Soo. C’est le débutant et talentueux Jeong Un-Taek qui tient ce rôle, avant d’enchaîner sur My Boss, My Hero et Dig or Die.

CHIN GU CHIN GU CHIN GU !

Comme pour Champion, Gwak Gyeong-Taek s’emploie à conter son histoire en chapitres. Ce qui accentue la teneur dramatique des scènes où Sang-Taek et Jeong-Suk se retrouvent, pour enfin se rencontrer vraiment.

Ce Once Upon a time in America à la sauce coréenne, est en définitive une réussite et même un aboutissement dans la découverte et la recherche d’une amitié durable. Celle que l’on n’explique pas. Celle qui voit ses liens se resserrer à chaque fois que l’adversité survient dans une vie. Servi par une musique admirablement emplie de sentiments (aaaahh ce thème et cette voix !!) signée par Choi man-Shik, Friend ne peut que plaire à quiconque le verra, ou mieux le possèdera.

"Ton travail est fini, maintenant va-t-en !" - Dong-Soo.

Takeuchi | 14.07.2003 | Corée du Sud

Double DVD coréen (zone 3) édité par EnterOne, proposé dans un tin box à la manière d’Anchor Bay (plus plat mais tout aussi inrangeable !!).
Un pressage tout simplement SUUUUBLIME, où tout est génial (qui relève du génie !!). 2:35 anamorphique (malgré ce qu’indique la boîte), 5.1, Surround, et DTS. Au niveau du langage vous avez le choix entre le coréen parlé dans la province ou a lieu l’histoire et le coréen de "base", compréhensible de tous. Des sous-titre anglais en veux-tu en voilà.

Sur le 1er DVD (2 heures de programme) : le film, 3 commentaires audios (réalisateur, acteurs et producteurs, chef opérateur), galerie de photos, bande annonce et spot TV, bloopers (ratages de prises) et des biographies /filmographies de tout le monde.

Sur le 2ème DVD (3 heures de programme) : interviews, un petit behind the story, lieux de tournage, scènes coupées (dont une gigantesque avec une cinquantaine de figurants qui se battent en pleine nuit sur les docks), tout le marketing qui s’est fait autour du film, et quelques autres petites choses que je vous laisse découvrir. Et le trailer de Champion bien entendu.

En plus vous avez le droit à un petit livret en papier recyclé, à ranger à côté du double DVD, le tout dans un boîtier en carton, le tout dans une boîte en fer exceptionnellement mortelle puisque le titre est inscrit en relief, et puis quand vous ouvrez la boiboite il y a sur chaque face interne les portraits de Yoo Oh-Seong et Jang Dong-Geon. Une édition de la mort qu’il faut avoir !!

Il existe une version HK éditée par Mega Star, assez ridicule en comparaison, mais bon... Format respecté et sous-titres anglais présents.

Deux éditions pour la bande originale :
- La simple qui contient tous les morceaux du film.
- Et la double qui comprend le CD précédent et un CD-ROM supplémentaire : extraits de la BO, scène coupée des docks, extraits de making-of, le tout très très bien habillé, bravo messieurs de I Dream.

aka Chin Gu | Corée du Sud | 2001 | Un film de Gwak Gyeong-Taek | Avec Yoo Oh-Seong (Yu Oh-Seong), Jang Dong-Geon (Jang Dong-Kun), Seo Tae-Hwa, Jeong Un-Taek
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
The Bodyguard
Perhaps Love
Space Travelers
Shadows in the Palace
Rough Cut
Hou Hsiao Hsien
The Journals of Musan
Pistol Opera
Aria
Ryuichi Hiroki | Shinobu Terajima | Akira Morishige
Zhuang Yuxin | Yan Bingyan
Yotsuya Kaidan
In the Underground
Graine de prostituée
Harpoon
Panic in High School
Borei-Kaibyoyashiki
Rikidozan
Protégé
Tsumugi
My Blueberry Nights
The Making of Ninja Movie : Red Shadow Akakage Gaiden
Fight Girls
Jism
Tamala 2010 - A Punk Cat in Space