Fulltime Killer

Quand To et Wai reviennent au polar, ça pose à tout va...

’O’ (Takashi Sorimachi - GTO / série TV + film), tueur professionnel d’origine japonaise expatrié à Hong Kong, est tout simplement le numéro un dans son job. D’un naturel plutôt discret, il est provoqué par Lok Tok-Wah (Andy Lau), que l’on pourrait qualifier de tueur numéro deux, quant à lui beaucoup plus exubérant... Recherchés par Interpol, et plus précisément par l’inspecteur Lee (Simon Yam), nos deux assassins professionnels jouent à une sorte de cache-cache perpétuel. Mais l’arrivée de la jolie Chin (Kelly Lin - The Legend of Zu, The Tricky Master) dans leurs vies va changer la donne ; tandis que Lok cherche à devenir le numéro un, ’O’ souhaite plutôt se ranger et vivre auprès de la jeune femme...

Inutile de se le cacher : Johnnie To et Wai Ka-Fai sont transcendés par leur sujet dès qu’il s’agit de filmer un polar. Il suffit pour ça de jeter un œil du côté de The Mission ou autre The Longest Nite pour s’en rendre compte, et il est vrai que les comédies tant décriées - souvent à tort - de la Milkyway (Needing You, Love on a Diet) sont bien en dessous de la plupart de leurs films de "genre"... Revoici donc nos deux compères aux commandes d’un film Hong-kongais "international", puisque se déroulant entre l’ex-colonie, la Corée, la Thaïlande, la Malaisie ou encore Singapour, et mettant en scène des acteurs parlant le cantonais (très peu il faut bien le dire), le mandarin, le japonais et l’anglais.

Bon, parlons peu mais parlons bien : Fulltime Killer est un excellent polar qui fait plaisir à voir en ces soit-disant "temps de crise" dans le cinéma asiatique (mais qui ose dire ça ?!!). Servi par un casting brillant ; Andy Lau, que l’on ne présente plus du haut de ses vingt ans de carrière, est tout simplement génial dans son rôle de tueur mégalo, cinéphile et "poseur" professionnel (mais alors vraiment à un niveau quasi-jamais vu !!!), mais c’est surtout le cultissime et chef-d’œuvre Simon Yam qui trouve ici l’un de ses meilleurs rôles en la personne de Lee, flic besogneux et intransigeant prêt à tout pour coincer ’O’, mais malgré tout empreint de considérations vis à vis de ce dernier... Bah oui, le flic contre le tueur, le tueur contre le flic, mais quand même un respect mutuel entre eux, sans oublier une femme tiraillée entre deux hommes aux styles de vies proches mais aux caractères éloignés... le scénario n’a rien de très original, je vous l’accorde, mais si l’on commençait à s’attarder sur ce genre de "détails", une bonne partie de la production cinématographique mondiale n’aurait plus raison d’être ! Et puis de toutes façons, là n’est pas la question : Fulltime Killer est un film de genre ; un polar à la mise en scène ultra-stylisée dont seul le tandem Wai/To semble posséder la recette aujourd’hui (à HK). Il n’y a d’ailleurs qu’avec eux que l’on parle de "genre" ; The Mission en est un parfait exemple : tous les critiques ont qualifié le film de "polar" ou encore parlé d’un renouveau de la "série B", appellations disparus depuis plusieurs décennies dans le cinéma occidental (à quelques exceptions près, bien entendu).

Bon, je rentre dans des considérations qui de toutes façons pourraient donner lieux à des discussions interminables, donc autant y couper court. Fulltime Killer comporte son lot de sentiments, de gunfights, de pose à tout va (HK oblige !!), et c’est bien là le principal ; le rôle du film n’est pas de nous faire réfléchir (ni de nous abêtir d’ailleurs). La réalisation particulièrement soignée de la paire To/Wai, ses ralentis bien placés combinés à des medley d’airs d’opéra mêlant Beethoven à Rossini, et ses acteurs tous très bons, en font un film particulièrement réussi à bien des égards...

Alors pour conclure, Fulltime Killer n’est certes pas le polar du siècle, mais il a au moins le mérite d’être un excellent film, réalisé avec talent et une certaine volonté de qualité. En le regardant, j’avais l’impression de me trouver devant un savoureux mélange de The Killer (John Woo /1989) et de - bons - films d’action japonais des 70’s... En bref, Fulltime Killer, c’est du tout bon !

Kuro | 7.10.2001 | Hong Kong

DVD | Deltamac Hong-Kong | NTSC | All Zone | Format : 1:1:85 - 4/3 | Images : Pour une fois, Deltamac nous offre un pressage réussi ; couleurs vives, contraste appuyé, bonne définition générale... on ne peut que déplorer l’absence d’un transfert anamorphique. | Son : Là aussi, une bonne surprise puisque s’offrent à nous du 5.1 ou du DTS ! Un son étonnant d’ampleur : vos murs vont trembler ! | Sous-Titres : Anglais, Chinois et Chinois simplifié. | Suppléments : Trailer, galerie de photos, Making of (25’), Behind the scenes (22’), bio/filmo des acteurs et de Johnnie To.

Hong Kong | 2001 | Un film de Johnnie To Kei-Fung et Wai Ka-Fai | Avec Andy Lau Tak-Wah, Takashi Sorimachi, Kelly Lin (Lam) Hei-Lui, Simon Yam Tat-Wah, Choi Yee, Lam Suet
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
The Bodyguard
L’armée oubliée de l’empereur
Crime et Châtiments
August In The Water
Way of Blue Sky
Mohabbatein
Address Unknown
The Mighty Peking Man
Autumn Adagio
Horoscope 2 : The Woman From Hell
Call If You Need Me
Les 47 ronin
Signes
The Divine Move
Skinny Tiger & Fatty Dragon
Blue Swallow
Shôrinji kenpô
The Descent : Part 2
He is My Enemy, Partner & Father-in-Law
Tetsuo : the Bullet Man
Far North
A Man Who Went to Mars
Sahara
Killing End
Lakeside Murder Case