Golden Chicken

Trente ans d’Histoire de l’ex-colonie britannique à travers le parcours d’une prostituée...

Kum, une prostituée, est attaquée par un homme alors qu’elle souhaite retirer de l’argent à un distributeur automatique. Mais une coupure de courant bloquant les portes les contraint à rester enfermés ensemble. Kum décide alors de lui raconter sa vie...

Préjugés et esprits obtus...

...merci à toi Madame ou Monsieur Anonymous, toi qui envoya une mini critique sur un site de vente en ligne, et qui me donna ainsi envie de découvrir un joli conte... merci !...

Cher lecteur et ami, tu dois certainement te demander ce que tout ceci signifie ?... laisse-moi donc te conter une histoire...

"Il était une fois un rédacteur Sanchesque, qui par un beau matin ensoleillé, reçoit dans sa boîte aux lettre électronique une publicité provenant d’un site internet, spécialiste dans la vente de films, musiques et autres réjouissances provenant de ce magnifique endroit du globe qui répond au doux nom d’Asie. Une jolie et colorée image attire son œil ; il y voit ce que le commun des mortels appellerait de nos jours "une poupée gonflable" ressemblant vaguement à une actrice répondant au nom de Sandra... Intrigué, il décide de poser son doit sur la petite protubérance de plastique qui se trouve à droite du clavier de sa machine. Cet étrange photo, s’avère être en fait la jaquette d’un DVD... Mais qu’est-ce donc que ce film ?... Un certain Golden Chicken... Poulet doré ?... vraiment bizarre... Après lecture du résumé du film, il s’aperçoit qu’il ne s’agit en aucun cas d’un film traitant des volatiles de haut rang, mais de l’histoire d’une femme de petite vertu... de petite vertu ?...

Abasourdi par sa découverte (il pensait vraiment avoir à faire avec de gentils poulets prêts à tout pour être interviewés par le bon Stéphane Berne !), il scrute son écran et découvre des "avis" donnés par quelques spectateurs de ce film... lorsque tout à coup, l’un d’entre eux, écrit par un certain Anonymous l’interpelle - il est préférable de laisser ce texte magnifique dans la langue dans laquelle il fût longuement mûrit, puis écrit :

Bad Movie - I highly do not recommend this movie. It is contains totally outrageous and boring pornographic implications. It has no theme and is not worth anyones money. Therefore, do not buy this movie for it is stupid. (Anonymous, 9/03/2003)

...il n’en faut pas plus à notre rédacteur Sanchesque, pour sentir au fond de lui l’envie immense de découvrir ce qui ne peut être qu’un film "intéressant", tout du moins, selon sa conception... Il se dirige alors vers un magasin où il sait pouvoir trouver cet objet de désir... et l’y achète. Arrivé dans son humble demeure, il se dit :

"Tiens, j’me materai bien une petite comédie hongkongaise ce soir... allez, c’est parti !"

Alors que le film commence, il est conforté dans l’opinion qu’il s’était déjà fait avant même d’avoir inséré le disque dans son lecteur de petits disques très jolis dans lesquels on peut même voir sa propre image se refléter... Au fur et à mesure que l’action progresse, il arrive qu’il se dise au fond de lui-même que le film à l’air moins "débile" qu’il n’y paraît... ou qu’il ne croyait...

...puis, parfois, une véritable émotion se dégage d’une actrice qui, au premier abord n’est pas ce qu’on pourrait appeler une beauté... pour se transformer en véritable Beauté...

Le film traite donc de la prostitution, mais aussi de la vie d’une femme, et de son amour pour sa ville... une femme généreuse, dont la bonté émeut...

Ce Golden Chicken est donc finalement bien différent de l’image que pouvait en avoir eu le rédacteur Sanchesque avant de le voir... Alors que la fin s’approche, il se dit que le film a quelque chose des productions UFO, qu’il affectionne tant, depuis tant d’années... Emu par le spectacle qu’il vient de voir, il remarque dans le générique la présence d’un certain Peter Chan, co-créateur de la fameuse UFO... Finalement, ce n’est pas très étonnant. Quant au metteur en scène, et accessoirement scénariste de cette belle histoire, il s’agit de Samson Chiu, homme qui réalisa quelques années auparavant un très beau film dénommé What a Wonderful World, que le rédacteur Sanchesque avait fortement apprécié...

...mais tout ceci n’est que détails, finalement pas réellement importants... non, ce qu’il a retenu, c’est qu’il faut faire fi de ses préjugés ; lui qui s’attendait à voir un petit film un peu crétin, s’est retrouvé ému par la vie d’une femme, fragile et forte à la fois, une femme dans toute sa splendeur, belle et pleine de bonté...

...il se rendit compte qu’il gagna beaucoup ce soir là, lorsqu’il décida de poser ce disque dans son lecteur... mais également fût attristé du fait que certains trouveront toujours le moyen de critiquer l’incritiquable. Beauté dissimulée ? Pas plus que ça pourtant... encore faut il pouvoir Voir... mais peut-être suffirait-il simplement de regarder...

Fin."

Kuro | 12.03.2003 | Hong Kong

DVD | Panorama Entertainment | NTSC | All Zone | Format : 1:1:85 - 16/9 | Images : Un pressage anamorphique sans défauts, aux couleurs chatoyantes. | Son : DTS, 5.1 ou Surround. Rien d’époustouflant, mais bien plus que correct grâce à quelques très beaux effets. | Suppléments : Un deuxième DVD qui contient making of, trailers (Golden Chicken, Three, The Eye), scènes coupées, clip musical...

Ce DVD contient des sous-titres optionnels chinois, chinois simplifié et anglais.

VCD | Panorama Entertainment | Au format [1:85], mono (cantonais ou mandarin), avec sous-titres chinois et anglais imposés.

Site Officiel: http://www.goldenchickenmovie.com

aka Gam Gai | Hong Kong | 2002 | Un film de Samson Chiu Leung-Chun | Avec Sandra Ng Kwun-Yu, Eric Tsang Chi-Wai, Tony Leung Kar-Fai, Andy Lau Tak-Wah, Chapman To Man-Chat, Felix Wong Yat-Wa, Wu Kwan, Eason Chan Yik-Shun, Tin Yue-Lai, To Man-Zaak, Tiffany Lee Lung-Yee, Ko Yuk-Fei, Hu Jun
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
The Bodyguard
The Frame
Dream Home
Last Train Home
Beast Detective
True Legend
phew video
Kaïro
Cannes 2003 - Asie du sud-est : le sous-continent perdu ?
The Divine Move
Borei-Kaibyoyashiki
Himalaya, le chemin du ciel
L’ange ivre
The Journals of Musan
April Story
Mirai no Omoide - Last Christmas
White Dragon
15
15
Love Song for a Rapper
Eye for an Eye
Les Ruines
Kirei ?
Land of the Dead
As One
A Bloody Aria