Horoscope 2 : The Woman From Hell

Vous avez beau je pense, connaître le refrain, je précise tout de même pour ceux qui n’auraient pas encore compris la logique de production HK que Horoscope 2 n’a pas grand chose à voir avec Horoscope 1 : The Voice From Hell. Pour ne pas être complètement injuste, j’ajouterais cependant que les deux films partagent le même réalisateur (Steve Cheng, capable de Bio-Cops comme de Sleeping with the Dead), et que la protagoniste du second est incarnée par Pinky Cheung, revenant vengeur du premier. C’est ténu, soit. Mais il ne faudrait pas non plus perdre de vue que ce deuxième "opus" compte la présence de Simon Yam et Sophie Ngan à son générique : ça compense beaucoup de manquements logiques, non ?

Simon (Simon Yam) et sa femme Jess (Pinky Cheung) sont en train de préparer le dîner qu’ils doivent partager avec Jimmy, un ami de Monsieur. Pourtant celui-ci n’arrive pas... Et pour cause : le jeune homme est sur la route quand il est assailli d’hallucinations : non seulement d’étranges épouvantails surgissent au bord de la route, mais en plus des vers grouillent partout sur son corps. Le conducteur manque de perdre le contrôle de son véhicule à plusieurs reprises, tout occupé qu’il est à se gratter jusqu’au sang... Ces manifestations sont visiblement le fruit des incantations magiques de Sophie Ngan, et aboutissent au suicide brutal de Jimmy : parvenu au rendez-vous, l’infortuné commence à se brûler avec les braises du BBQ, puis à se taillader les bras avec les flèches d’entraînement au tir à l’arc de Jess, avant de s’en planter trois dans la poitrine - tout cela sous les yeux terrorisés de Madame ! Son dernier soupir, c’est sous la forme d’un vilain vomi qu’il l’expire ; au milieu de la déjection, un ver vivant...
Peu de temps après l’enterrement de Jimmy, Simon se rend en Thaïlande pour un colloque sur le SIDA, étant lui-même l’un des spécialistes mondiaux en la matière. Pendant son absence, Jess rêve que son homme couche avec Sophie Ngan - demoiselle qu’elle n’a pourtant jamais vue. Lorsque Simon revient, il commence à souffrir de troubles du comportement : suées, poussées redoutables de désir sexuel, colères inexplicables... Sur son dos, des griffures que Jess à vu naître de ses yeux, au cours des ébats rêvés de son mari. Pour compliquer encore le tout, la jeune femme commence à voir Sophie partout (c’est vrai que ça doit être dur à vivre ! ;-), et celle-ci lui affirme qu’elle ne va pas tarder à "perdre" son mari. Une amie l’emmène alors chez un marabout, qui affirme qu’elle et Simon sont victimes de magie noire...

Je me souviens il y a quelque temps avoir reproché à Horoscope premier du nom, un certain manque d’originalité : voilà une accusation qu’il m’est impossible de renouveler aujourd’hui ! Horoscope 2 : The Woman From Hell, chers lecteurs et lectrices, est un film d’horreur étonnant, dont chaque séquence est parfaitement imprévisible ; il faut dire aussi qu’un tel scénario ne s’invente pas...
En effet, depuis la scène d’ouverture très graphique jusqu’à son imprévisible conclusion, Horoscope 2 explore de nombreux terrains narratifs, s’apparentant au final plus à un cauchemar qu’à un véritable récit, structuré et logique. La première heure du film pourtant, pourrait presque faire office de film dans le film tant elle se suffit à elle-même ; Horoscope 2 serait alors un simple petit film de magie noire, dénonçant de façon détournée un certain tourisme sexuel. Celui-ci bien que classique, serait déjà presque satisfaisant grâce à quelques séquences incongrues, comme ce duel fugitif de magie entre Sophie et le marabout au cours d’un repas, ou encore la seconde apparition, risible, d’un certain épouvantail.

Mais c’est au cours de son dernier tiers que Horoscope 2 quitte véritablement les sentiers battus - et devient donc réellement intéressant. Steve Cheng multiplie les rebondissements, fausses pistes et mêmes fausses fins, passant d’une trame purement fantastique au complot malheureusement humain, absolument épouvantable - et très proche des plus redoutables Cat III ; puis le réalisateur rembobine littéralement à l’image près d’un cinquième du film en accéléré, pour changer à nouveau d’orientation et de ton, et ainsi de suite... L’explication sous forme de flash-back qui clot la première partie du film, s’étiole ainsi rapidement pour laisser place à un maelström d’illusions et fantasmes, dont il ne vaut mieux pas chercher la cohérence.
Trouver celle-ci en effet, serait miner le travail de Steve Cheng qui, en l’espace d’une vingtaine de minutes, parvient à transformer une dérive de Liaison Fatale à la sauce vaudou, en film malade et hallucinatoire. On ne saurait s’en plaindre, car le résultat final, s’il n’est pas non plus inoubliable, est véritablement unique et dépaysant. Et Pinky Cheung en particulier - puisque Bobby DeNir... euh pardon Simon Yam est toujours parfait... - y est exceptionnelle !

Akatomy | 22.05.2003 | Hong Kong

Horoscope 2 : The Woman from Hell est disponible en VCD et DVD HK chez Universe.
Le DVD est absolument superbe ! Dommage que celui-ci soit momentanément indisponible, visiblement pour de sombres histoires de droits avec Tai Seng...

Hong Kong | 2000 | Un film de Steve Cheng Wai-Man | Avec Simon Yam Tat-Wah, Pinky Cheung Man-Chi, Sophie Ngan Chin-Man, Tony Ho Wah-Chiu, Chung Kit Yee
Désirs volés
The Bodyguard
Antiporno
Dernier train pour Busan
Hôtel Singapura
Les Garçons de Fengkuei
Princess-D
Jiang Hu
Angel Dust
Wang Bing
Pornostar
Haibane Renmei
Rough Cut
Kim Dong Ho
The Water Margin
Kinatay
Tôkyô Zonbi
Panic Room
The 33D Invader
Metalhead
Dong
Hors-jeu
Robotrix
Chalte Chalte
Bakusô ! Moon Angel Kita e
Coed Fever
Kyouki no Sakura
The Big Slaughter Club 3 & 4
The Forbidden Legend : Sex and Chopsticks 2
A Bittersweet Life