Hungama

Quiconque s’est déjà retrouvé devant une comédie hong-kongaise standard est en mesure de comprendre mon désarroi face à Hungama, comédie indienne standard. Il faut préciser que je n’avais pas choisi la plus facile puisque celle-ci est reconnue pour être particulièrement complexe. Démonstration avec un listing non exhaustif des personnages, accompagné de quelques détails qui devraient vous faciliter la tâche :

- Anjali (interprétée par une nouvelle venue, Rimi Sen) a quitté son village pour échapper à un mariage arrangé. Elle s’installe donc à Bombay et se fait passer pour la fille du couple Tiwari afin d’être engagée par Jeetu chez Videocon (ça ne s’invente pas...)

- Nandu (Aaftba Shivdasani) essaie de percer dans le monde de la musique. Afin d’emménager dans un appartement dont le propriétaire n’accepte de louer qu’aux couples mariés, il se fait passer pour le mari d’Anjali

- Jeetu (Akshaye Khanna et ses yeux de cocker) est le fils de l’avocat de Radheysham Tiwari. Il a monté Videocon, une enseigne de Hi-Fi, CD, DVD... Ayant vendu un équipement au couple Tiwari, c’est dans leur propriété qu’il croise Anjali. Persuadé qu’il s’agit de leur fille, il se décide à tout mettre en œuvre pour l’épouser afin de toucher le jackpot

-  Radheysham Tiwari (Paresh Rawal, plus d’une centaine de films à son actif) est un riche homme d’affaires à la tête de plusieurs industries : Anjali Chemicals, Anjali Electronics... Après avoir longtemps résidé dans le village d’Anjali, il s’est installé dans sa luxueuse résidence secondaire, à Bombay. Dès lors, il soupçonne sa femme d’avoir une aventure avec Jeetu

- Mrs. Tiwari (Shoma Anand) est l’épouse de Radheysham Tiwari. Depuis son arrivée à Bombay, elle s’émancipe au contact de la ville. Elle soupçonne également son mari d’avoir une aventure avec Anjali, son homonyme

- Anil (Sanjay Narvekar) est un ami de Jeetu qui se fait passer pour le fils de Radheysham Tiwari alors que ce dernier n’est pas encore revenu à Bombay. Avec la complicité du majordome, il occupe temporairement leur maison afin d’impressionner "Raddiwala" Tejabhai et d’obtenir ainsi la main de sa fille

-  "Raddiwala" Tejabhai (Shakti Kapoor, une filmographie impressionnante en quantité qui justifie que l’on mentionne son nom) est un caïd de Bombay

- Raja (Rajpal Yadav) est le fils d’un propriétaire terrien du village d’Anjali. Sur les ordres de son père, il est parti à Bombay pour retrouver Anjali avec laquelle il est censé se marier. Malheureusement pour lui, suite à une altercation, il va se planquer dans un hôtel, près de la gare, où se cachent également Anil puis Nandu

Ajoutez une douzaine de personnages secondaires bien folkloriques, agitez le tout et enfoncez-vous bien dans votre fauteuil pour 2h30 de quiproquos. Après une longue exposition, loin d’être claire, qui démontre les lacunes de Priyadarshan en matière d’écriture limpide, les situations pittoresques se suivent avec logique, chaque progression d’une intrigue en impliquant une autre par le jeu des multiples nœuds qui les relient.

Certes, il ne faut pas s’attendre à du grand cinéma (même si une telle complexité scénaristique ne se retrouve que chez des auteurs comme Wong Kar-Wai ou bien dans les soap operas) mais Hungama se laisse regarder, ne serait-ce que pour la scène d’électrocution massive la plus hilarante qu’il m’ait été donné de voir. C’est vilain, mais qu’est-ce que c’est bon...

J-Me | 9.08.2004 | Inde

Hungama est disponible en DVD indien sous-titré anglais chez Venus.

Inde | 2003 | Un film de Priyadarshan | Avec Akshaye Khanna, Aaftab Shivdasani, Rimi Sen, Paresh Rawal, Shakti Kapoor, Rajpal Yadav, Tiku Talsania, Shoma Anand
Winter Vacation
Bangkok Nites
Un temps pour vivre, un temps pour mourir
Siti
Dodes’kaden
Barberousse
Festival du Cinéma Coréen à Paris
Throw Down
Tony Takitani
The Parasite Doctor Suzune Genesis
The TV Set
Shirome
Gamera the Brave
Natural Woman
Mohouhan
Necromentia
Kyoko
Le secret des poignards volants
The Texas Chainsaw Massacre
Le Lézard noir
Melody of rebellion
Stereo Future
36
36
Cutie Honey
Barmak Akram
Bandhobi
The Passenger
WΔZ
Fleur Pâle
Flying with One Wing