Jajantaram Mamantaram

Et si Gulliver était originaire de Bombay ?

LE PROJET : Soumitra Ranade a décidé que cette question cruciale ne resterait pas sans réponse... Et donc, en 2000 quand on lui a proposé le projet d’un "voyage de Gulliver contemporain made in Bollywood", il s’est jeté dessus avec enthousiasme.

"C’est mon premier film. Bollywood n’a encore jamais produit ce genre de film à effets spéciaux. Je n’y connais rien. Le budget est ridicule... Alors là, patron, vous m’avez convaincu !"

Tels ont dû être les mots de ce réalisateur débutant lorsqu’il a signé son contrat chez IDream Production.
Pour mener à bien son entreprise, il lui a d’abord fallu monter une équipe digne de ce projet. À la photo, il choisit Jogendra Panda, son pote qui lui fait sa photo depuis la fac. Un choix aussi évident que judicieux puisque le monsieur en question était le cadreur de la deuxième équipe sur Lagaan (il y a pire comme référence...). Donc pas cher et potentiellement bon.

Pour les effets spéciaux, il envisage de les faire faire ailleurs puis se ravise et cherche une entreprise indienne. C’est Maya Entertainment Ltd. qui remportera le morceau. Cette jeune boîte cherchait justement un projet à la hauteur de ses ambitions. J2M2 sera leur carte de visite. Donc pas chère et motivée !

Pour la musique, vu que le film est destiné aux enfants (et à l’enfant qui sommeille en chaque adulte...), Soumitra se tourne vers Three Brothers And A Violin, 3 frères qui composent des musiques pour des contes pour enfants. Donc des pros.

Pour les rôles principaux il choisit Jaaved Jaaffery pour le "Gulliver" (un p’tit gars que vous avez peut être déjà vu dans Hanuman, 1998) et Gulshan Grover pour le méchant sorcier (plus de 140 films à son actif dont Jism, 2003). Ce sont les seuls acteurs confirmés du casting. Le reste des personnages étant distribué à des petits nouveaux prometteurs. Donc une garantie de qualité, et de sérieuses économies à la clef.

Avec une équipe comme ça et un enthousiasme comme ceci (imaginez que je vous mime la taille du dernier brochet que j’ai pêché... :-), Soumitra avait mis toutes les chances de son côté.

L’HISTOIRE : Aditya (Jaaved Jaffery) est un mec ordinaire originaire de Bombay, qui s’est perdu en mer. Il échoue sur une île inconnue peuplée de lilliputiens. Ce sont les habitants du pays de Shundi (comme dans tous les pays, on s’amuse, on pleure, on rit, il y a des méchants et des gentils :-). Au début craintifs (ils ont déjà connu un géant agressif), les lilliputiens se lient vite d’amitié avec Aditya. Surtout les enfants et Jeran (Manav Kaul), le beau et courageux soldat amoureux de la belle princesse Amori (Madhura Vailankar). Tout le monde aime Aditya sauf Chattan Singh (Gulshan Grover), le vilain sorcier / chef de l’armée qui ambitionne de prendre la place du roi et d’épouser la jeune princesse. Il est contrarié dans ses plans par l’arrivée du jeune homme car son arme secrète est un démon géant (donc à taille humaine...) qui porte le joli nom de Jhamunda (Joy Fernandes).

On a donc d’un côté, Aditya, le village, le roi, la princesse, Jeran et les enfants pour le camp des gentils.
Et de l’autre, Chattan Singh, son serviteur sidekick et Jhamunda pour le camp des méchants.

Évidemment, on a droit à des combats chef d’œuvre entre les deux "géants". Évidemment, l’histoire d’amour entre Jeran et Amori est contrariée. Évidemment, le héros est blessé gravement mais pas trop. Évidemment, les enfants sauvent le héros. Évidemment, le héros sauve le village in extremis. Évidemment, Jeran épousera Amori à la fin.

LA CRITIQUE : Je ne connais pas bien la Légende de Bakasur qui a servi de base à cette histoire mais le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est du classique de chez classique. Aucune surprise ne viendra de là. C’est vraiment pour les enfants.

Pour les effets spéciaux qui concernent les différences de taille, ils sont plutôt efficaces. Ça ressemble beaucoup à de l’ILM d’il y a 15 ans, mais pour une première c’est pas mal du tout. Par contre, pour les images de synthèses, c’est pas encore ça. Mais ça viendra, j’en suis sûr.

Les acteurs surjouent comme il faut mais pas trop. Ils font ça très sérieusement, habillés avec des costumes de Mini-pouces dans un décor de Club Med. Bravo ! En parlant de costumes, Jaaved change de tenue 36 fois dans le film alors qu’il n’a qu’un petit sac à dos même pas rempli !

Les chansons sont niaises à souhait mais sympathiques.
Pour info, c’est bien la voix de Gulshan Grover que vous entendez dans les chansons où intervient son personnage, puisqu’il se double lui-même.

Les combats sont distrayants, mais faut pas vous attendre à du Yuen Woo-Ping (c’est pour les enfants !).

En conclusion, c’est tout le contraire d’un film original mais comme c’est le premier du genre en Inde, c’est une curiosité à voir. Surtout que c’est plutôt bien fait et que si tu as 8 ans d’âge mental tu vas kiffer ta race...

En Inde, ils ont pas trop kiffé leur race avec ce film. Ça a fait un flop en partie à cause de Bhoot qui est sorti au même moment et qui a fait un carton. Heureusement pour iDream, le film s’est bien vendu à l’international (il était présenté cette année au marché du film à Cannes). Il n’est donc pas impossible que le film sorte en France un jour. En tout cas, je vous aurais prévenu...

PS : "Jajantaram Mamantaram" est le chant de ralliement des habitants de Shundi et, après moult recherches, je suis arrivé à la conclusion que ce titre ne voulait rien dire !

PS2 : Si un jour ce film sort en France et que vous alliez le voir en salle, restez jusqu’à la fin parce qu’il y a un making-of pendant le générique.

Terry Tsurugi | 11.09.2003 | Inde

DVD | Spark - 140 min -DD5.1 - NTSC All zone - Anglais - Chapitrage - Accès aux chansons - Making Of - Bandes-annonces Ciné et DVD

Attention ! Le DVD que j’ai visionné était une copie pirate. Le son était souvent limite et l’image était déplorable (genre copie vidéo 3ème génération). C’est dommage parce que la photographie de Jogendra Panda avait l’air vraiment bien. Mais là, avec les couleurs brûlées, je n’ai pas pu apprécier justement son travail...

Le site officiel :
http://www.j2m2film.com/

aka J2M2 | Inde | 2003 | Un film de Soumitra Ranade | Musique de Three Brothers And A Violin | Paroles de Nitin Raikwar | Avec Jaaved Jaaffery, Gulshan Grover, Joy Fernandes, Manav Kaul, Madhura Vailankar
Solo, Solitude
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
La Truite
All the Boys Love Mandy Lane
Prisonnière du vice
Chanbara Striptease
Black Coal
Joyce Bernal
Banlieue 13
Hold Up Down
Yurisai
Hell’s Ground
Histoire de fantômes chinois
The Moss
Koma
Killing End
Bashing
Bet on My Disco
The Island Tales
Duel à mort du sorcier chinois
Shichinin no Otaku
Tell Me Something
Mes Voisins les Yamada
Vexille
Mademoiselle
Yellow Kid