Midnight Express in Orient

Huan est un peu le dernier des machos : paresseux et insolent, il passe le plus gros de son temps à réduire sa petite amie à l’état d’esclave, faisant d’elle à la fois sa bonne au quotidien, et sa secrétaire dans sa société de transport routier - ce qui ne poserait pas plus de problème que ça s’il ne lui parlait pas constamment comme à un chien. Etant donné que le "couple" n’est même pas encore marié, on est en droit - comme c’est le cas de la sœur de la victime consentante - de s’interroger quant à la raison d’une telle tolérance.
David est un peu la dernière des lopettes : sa femme le traite comme un moins que rien, n’hésitant pas à lui ordonner de nettoyer la merde de leur chien après qu’il ait bouclé l’ensemble de ses tâches ménagères. Découchant chaque jour, elle n’hésite bien entendu pas non plus à lui rappeler régulièrement à quel point l’évolution de la vie du raté qu’elle a épousé ne la surprend pas, mais la déçoit tout de même terriblement. Aïe.
En dépit de caractères différents donc, Huan et David sont super potes, et ce depuis longtemps puisqu’ils ont grandi ensemble. Aussi, lorsque Huan lui propose un petit séjour sur le Mainland, David accepte-t-il sans en toucher deux mots à sa "douce". Une petite soirée de détente en boite de nuit plus tard, notre mari maltraité se retrouve quelque peu éméché dans sa chambre, en compagnie d’une charmante prostituée. Après un moment de réflexion dans la salle de bains qui débouche sur la décision de ne pas tromper sa femme (vous comprendrez bientôt pourquoi), David sort... pour se faire cueillir par le soi-disant petit ami de la demoiselle. Ô le vilain piège, pourtant classique ! Heureusement Huan s’en mêle. Au terme de l’un des plus longs combats au ralenti de tous les temps, la catastrophe arrive : nos deux lascars tuent accidentellement les racketteurs. David et Huan se mettent aussitôt en fuite, leur "crime" étant passable de peine de mort en Chine...

Quelle astuce que le titre de ce Midnight Express in Orient ! En attente d’un remake du chef-d’œuvre carcéral d’Alan Parker, nous voici en réalité avec une réécriture à la testostérone de Thelma & Louise ! Sauf qu’ici Geena Davis est remplacée par Vincent Wan, et Susan Sarandon par Yu Rong Guang. Et n’allez pas dire qu’on perd au change, puisque la femme de David n’est autre que Mystical Breasts, aka Diana Pang Dan ! Et oui : voilà la raison de la docilité du personnage de Vincent Wan - sa femme est tout simplement superbe ! Soit, mais quelle garce... D’ailleurs, même si sa présence sur tous les visuels du film est un "mensonge" de plus à l’actif de la production (Pang Dan n’est en réalité présente que quelques minutes à l’écran), chacune de ses apparitions constitue un moment d’anthologie ! Jusqu’à ce réveil en petite tenue pour répondre à un coup de fil de son homme en cavale ("Hau et moi sommes en train de jouer au tennis sur le continent" !!!), où nous découvrons au moins trois ou quatre mâles affalés dans son salon... la Reine des garces, je vous dis ! Je veux bien qu’elle soit magnifique, mais faudrait voir à pas pousser mémé dans les orties quand même... Reste que ces séquences sont suffisamment hallucinantes pour provoquer une certaine hilarité incrédule. Il en va de même en ce qui concerne son retournement inconsistant, lorsqu’elle comprend au fil de l’histoire que son mari est en fait quelqu’un de bien... merci Diana !

Pour le reste, la plupart des éléments du film de Ridley Scott sont bien présents. Le personnage de Brad Pitt change bien entendu de sexe, comme la majorité des protagonistes : il s’agit ici d’une femme en fuite de loan sharks hongkongais, bien décidés à récupérer l’argent qu’on leur doit puisqu’ils la poursuivent sur le continent... Cette jeune femme se fait renverser par le camion de nos deux faux criminels et fait ami-amie avec David. La suite vous la connaissez, puisque vous avez vu Thelma & Louise n’est-ce pas ? Sauf qu’ici le vol est perçu comme un accident plus qu’autre chose.
Le personnage d’Harvey Keitel est celui qui pâtit le plus de la conversion... puisqu’il reste un homme ! Du coup, sa sympathie pour les fuyards est nettement plus difficile à appréhender que si elle était dirigée vers Geena et Susan ! "Regardez-moi cette scène de crime ! Non, nos deux hommes ne sont pas de véritables assassins, on les force à agir de la sorte." Tiens Frank Black, tu peux rentrer chez toi si tu veux, le détective Machin est une pointure !

Midnight Express in Orient n’est ni un très bon ni un très mauvais film, il se situe à cette frontière parfaitement neutre du simplement regardable, avec autant de pour que de contre mais rien de transcendant d’un côté ou de l’autre. Les quelques scènes de combat impliquant Yu Rong Guang sont amusantes, car l’homme est tout de même une sacré brute ! Les embuscades chinoises sont elles aussi assez risibles... et la fin plus que prévisible prête à sourire en dépit d’intentions nobles, tant elle est mal montée. Mais tout ça s’efface très vite une fois le VCD revenu sur l’étagère, de toute façon ! Ca ne mange pas de pain en tout cas... et y’a quand même Diana ! ^_^

Akatomy | 15.05.2003 | Hong Kong

Midnight Express in Orient est disponible en VCD HK chez Universe, de bien piètre qualité...

aka Midnight Express in the Orient - The Midnight Train of Oriental | Hong Kong | 1996 | Un film de Billy Chung Siu Hung | Avec Yu Rong Guang, Vincent Wan Yeung-Ming, Marianne Chan Miu Ying, Diana Pang Dan, Jay Lau Gam Ling, Chow Yat Fung
Désirs volés
The Bodyguard
Antiporno
Dernier train pour Busan
Hôtel Singapura
Les Garçons de Fengkuei
Pukar
Eko Eko Azarak : R-Page
Wu-Ji, La Légende des Cavaliers du vent
Skyline Cruisers
The Revenge : A Visit From Fate
Le Dernier exorcisme
Tomie Another Face
Ju-on
Koibito wa Sunaipâ [Gekijouban]
Cowboy Bebop : Tengoku no Tobira
Warriors of the Rainbow : Seediq Bale
L’Épouse, l’amante et la secrétaire
Le village de Kilsottum
Yasagure anego den : sôkatsu rinchi
Lagaan
Christmas on July 24th Avenue
The Accidental Spy
Hirokazu Kore-Eda
Nightmare Detective
Dumplings - Three... Extremes
Black House
Chocolate Inspector
Gangnam Blues
Histoire de fantômes chinois