Mr and Mrs Smith

Il y a des films qui sont faits pour vous décrocher la machoire, et d’autres qui n’existent que pour vous montrer par A+B que, quand on est un beau gosse ou une belle plante, quoi que l’on fasse à l’écran ce sera cool. Mr and Mrs Smith n’est pas un film, c’est un prétexte que Brad Pitt et Angelina Jolie ont trouvé pour nous démontrer, à nous autres pauvres petits humains, que nous devons les vénérer comme des Dieux, et que lorsque leur union sera officielle, ils donneront naissance à un enfant, dont l’avenir sera de diriger notre planète pour nous montrer la voix de la Pitt-Jolie attitude.

A l’époque de Capra et Cukor, les americains étaient monstrueusement talentueux pour bâtir des films ne reposant que sur un couple d’acteurs mythiques. Le scénario n’avait rien de sensas, les péripéties étaient classiques et se seraient averées suicidaires pour n’importe quel autre acteur sans charisme. Mr and Mrs Smith reprend le même principe. Le film en lui-même n’est pas plus original que cela, il est même banal dans son fondement mais voilà, il y a ce putain de casting qui tue. Mettez Brad Pitt et Angelina Jolie ensemble devant une caméra à lire le bottin pendant deux heures, et il y a fort à parier que cela fera du pognon. Ces deux là représentent ce que les mots "sensualité", "attraction animale" - et tout le vocabulaire qui vous passe par la tête ayant le malheur de se rapporter au sexe - a de plus fort. C’est bien simple, on a l’impression que même l’écran de cinéma vit une sorte de gigantesque orgasme de deux heures de long. Ce film hurle le mot "sexe" en subliminal pendant toute sa durée, c’est impressionnant. Mais au-delà de cela il y a ce que l’on ne peut nier, à savoir l’éclat de deux joyaux qui se sont trouvés. Brad Pitt est ici à mourir de rire. Mention spéciale à la fusillade dans la maison, ou encore la scène de dégustation du roti, qui sont quelques uns des grands moments de comédie légere ou tonitruante qui parsèment le film. Pitt réussit ici à se jouer avec force de son image de "bogosse" un peu couillon. Un acteur qui sait se moquer de lui-même n’a pas que du mauvais.

Mais si l’on parle de Brad il faut aussi parler d’Angelina, et là c’est la pluie de superlatifs se met à tomber sur nos têtes. Angelina n’a rien à faire pour faire chavirer les cœurs ; un simple sourire, une simple phrase suffit. Elle ne joue pas ; on est clairement ici face à une phase de préliminaire gigantesque entre les deux acteurs. C’est tellement criant de vérité que cela en devient indécent. Elle est belle, dangereuse, intelligente. La James Bond girl la plus parfaite de la création (mais qu’est-ce que les producteurs attendent pour lui donner ce genre de rôle ?). Aussi bien dans l’humour que l’émotion ou l’action, cette femme rayonne. Et de l’action, le film en regorge. Mention spéciale à nouveau, à la scène de ménage dans la maison, qui renvoie à la casse tous les moments de folie de La Guerre des Rose, ou bien ce gunfight final, hommage direct à Butch Cassidy et Billy le Kid. Mr and Mrs Smith est tout sauf un grand film, mais là où d’autres visent le premier degré à outrance, il assume son côté fun et sans prise de tête.

Alors si l’envie vous prend de voir la rencontre de deux sex machines au sein d’un bon film pop corn durant l’été, n’hésitez pas. Mr and Mrs Smith est pour vous et ne vous décevra pas. PS : message pour Angelina... j’te kifff !!!

Marcus Burnett | 29.07.2005 | Hors-Asie

Mr and Mrs Smith est sorti sur les écrans français le 20 juillet 2005.

USA | 2005 | Un film de Doug Liman | Avec Brad Pitt, Angelina Jolie, Vince Vaughn, Adam Brody, Kerry Washington, Keith David, Chris Weitz, Michele Monaghan
Headshot
Désirs volés
The Bodyguard
Antiporno
Dernier train pour Busan
Hôtel Singapura
Garden State
Crazy Lips
Headshot
Spark the Lighter
Nowhere Man
The 33D Invader
Where A Good Man Goes
The 51st State
Island Etude
Starry, Starry Night
Pornostar
Para entrar a vivir
XX : Beautiful Prey
Bakuretsu Toshi (Version Spéciale)
The Rule of the Game
The Sun Beaten Path
Shinde mo ii
United Trash
Windstruck
Bending the Rules
Elektra
La Gran aventura de Mortadelo y Filemon
Godzilla X Megaguirus
Art of the Devil