Naked Poison 2

La propension des hongkongais à remettre à la sauce cantonnaise le moindre succès hollywoodien ne surprend plus grand monde aujourd’hui. Le Cat III - et sa quasi-totale liberté de contenu - est un bon terrain de jeu pour quiconque veut "épicer" ou parodier un titre reconnu ; ainsi d’une certaine façon Ebola Syndrome singe-t-il le trop pudique Alerte ! de Wolfgang Petersen.
Lorsqu’il s’agit de blockbusters, c’est une chose - mais qu’en est-il de certaines réussites dites d’ "auteurs" - ou d’un tour de force scénaristique comme Memento ? Car oui, Naked Poison 2 - qui n’a rien à voir avec le premier opus du même nom, lui aussi avec Sophie "Electrical Girl" Ngan -, est un repompage du Memento de Christopher Nolan...

Je suis d’accord, ça surprend. Il est vrai que Memento fait partie des films dont le concept est difficile à reprendre, sans conserver la structure d’origine intacte. Rassurez-vous toutefois, le bien nommé Batman Hung (peut-être vaut-il mieux se cacher derrière un masque quand on s’attaque à des projets pareils ?) ne s’est pas risqué à une telle entreprise : Naked Poison 2 ne dérobe à Memento qu’une infime partie de son identité, préférant exploiter les formes (fort jolies, il faut l’avouer) de Sophie Ngan pour construire le gros de son long métrage en vidéo numérique.

Ann (Ngan) a perdu la mémoire après un traumatisme pour le moins... traumatisant, puisqu’elle a assisté à la mort de Kent, l’homme de sa vie. Pendant qu’elle regardait Kent suffoquer dans sa douche, quelqu’un l’a assomée par derrière ; depuis ce jour sa mémoire est devenue volatile, et Ann ne se souvient que d’évènements qui se sont déroulés dans les quinze dernières minutes. Aussi la demoiselle se promène-t-elle avec un polaroid, annotant ses photos d’indications précieuses - mais ce n’est pas tout puisqu’elle inscrit aussi sur son corps les informations les plus essentielles de son enquête amnésique. Jusqu’ici, on est bien dans Memento. Mais bon, le jeu des "15 minutes de mémoire" étant trop difficile à tenir, Ann guérit bien vite et se retrouve juste amnésique. Avec l’aide d’un inspecteur de police plutôt douteux dans son amabilité et son acharnement, Ann va tenter de replonger dans ses souvenirs pour élucider le mystère entourant la mort de Kent...

Autant vous prévenir tout de suite, Naked Poison 2 ne fait aucunement partie de ces oeuvres immondes que l’on apprécie tant chez Sancho, remplies ras-la-gueule de viols, tortures et autres séquences abjectes et racoleuses (n’allez pas croire pour autant que nous sommes des monstres, hein...).

Non, Naked Poison 2 est un un véritable softcore (comprendre porno soft) - et donc un véritable film "interdit aux moins de 18 ans", poils compris ! On s’en rend compte dès le premier flashback en fait, et a partir de là le film ne cesse d’enchaîner les scènes de Q, en respectant une structure propre au porno et en multipliant les situations de plaisir (femme-femme, homme-femme, homme-2 femmes, SM...). Le plus étonnant dans tout ça, c’est que dans l’ensemble le projet tient la route, et que Naked Poison 2 se laisse regarder. Sophie Ngan y est certainement pour beaucoup...

Sophie Ngan, donc, charmante actrice vouée au Cat III et aux scènes dénudées "deux ou trois points", qui avait pourtant soit-disant délaissé le genre en début d’année. Dans les pages du Sun version HK, qui s’est étonné (mon oeil...) de son "retour aux sources" pour les besoins du film de Batman Hung, la demoiselle sincère déclarait au mois de juillet dernier : "L’industrie cinématographique HK vit un tel ralentissement que je ne vois pas où est le mal à jouer dans un Cat III. Il faut bien que je mange." Lucide, Sophie est aussi fort généreuse dans Naked Poison 2, et c’est bien là l’atout essentiel de ce film à la trame plutôt légère. Mais c’est aussi son point faible, car il manque à Sophie - comme à tous ses petits copains présents à l’écran - un certain enthousiasme à l’exécution des scènes destinées à nous émoustiller, une vraie "chagasse attitude". Certaines parties de jambes en l’air semblent suciter un tel ennui chez les actrices que ça en devient en effet un peu lassant. Quant à la résolution de l’enquête... Quand on pense aux possibilités perverses d’une mémoire volatile chez une femme "facile" ! Mais je m’égare, il y a d’autres films, moins "bon enfant", pour ça...

Bref, Naked Poison 2 ne vaut certainement pas un Russ Meyer ; néanmoins il est très correctement réalisé pour un petit budget en vidéo numérique, et tellement peu avare en peau que les fans de Sophie Ngan feraient bien de ne pas s’abstenir ! Les fans de Memento et de curiosités par contre...

Akatomy | 27.12.2002 | Hong Kong, Category III

Naked Poison 2 est disponible en DVD et VCD HK chez Universe. La copie du VCD est vraiment superbe ; j’imagine qu’il en va de même pour le DVD...

Hong Kong | 2002 | Un film de Batman Hung | Avec Sophie Ngan Chin-Man, Mark Cheng, Joey Wong, Co Co Chow, Matthew Ng, Yo Yo Ng
Solo, Solitude
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
Filmographie de Kinji Fukasaku
The Children
Twinkle
Les Infiltrés
La Cité Interdite
Diary
The Agent
Prisoner Maria 2
Serafuku to Kikanju
Cut
Cut
Forbidden Island
Fine, Totally Fine
The Descent : Part 2
My Father is a Hero
Reppu Action !?
Kangokujoi
Turistas
The Doll Master
Himalaya
Wild Animals
Ring 2
Furtif
Hill of Freedom
Taboor