Pas un de moins

Une enfant élevée au rang d’adulte par une société à deux vitesses ; chronique d’un conte de fée en Chine populaire...

Gao, l’instituteur d’un petit village reculé, doit s’absenter un mois durant afin d’aller au chevet de sa mère malade. Pour le remplacer, le chef du village s’octroie les services d’une jeune fille du village voisin âgée d’à peine treize ans, Wei Minzhi. Gao lui promet alors un - petit - salaire ainsi qu’une prime tout aussi dérisoire s’il ne manque pas un seul élève à son retour. La jeune fille a bien du mal à garder ses élèves concentrés, jusqu’au jour où l’un d’entre eux, Zhang Huike, onze ans, part en ville afin de subvenir à sa famille, son père étant décédé. Wei Minzhi décide de partir à sa recherche et de le ramener coûte que coûte ; mais à son arrivée en ville, elle ne trouve pas le jeune garçon. Elle va alors faire tout ce qui est en son "pouvoir" pour retrouver le petit disparu...

..."conte de fée" car cette lueur d’espoir que représente Pas un de moins est une exception : exception comparativement aux dizaines, ou mêmes aux centaines de villages de Chine profonde où le seuil de pauvreté rime avec le quotidien, dont rien ni personne ne se souciera jamais.

Tiré du roman Un Soleil Dans le Ciel écrit par Shi Xiangsheng, qui d’ailleurs est également le scénariste du film, Pas un de moins nous entraîne donc dans un monde à mille lieues du nôtre ; la Chine rurale. Le destin de ces enfants est extrêmement préoccupant, c’est indéniable : les conditions de vie - installations vétustes, le système éducatif qui n’est est pas un (apprendre des chants patriotiques d’un autre temps, recopier des textes)... Pendant toute sa première partie, qui se déroule au village, tous ces aspects précaires de la vie à la campagne nous sont décrits les uns après les autres, sans état d’âme véritable, nous mettant ainsi face à une réalité plus que pénible à notre époque - voir cette séquence dans laquelle les enfants de la classe se partagent deux canettes de coca-cola. Dans sa deuxième partie qui se déroule en ville, soit dans "un autre monde", Pas un de moins s’attarde sur l’aspect inhumain de la cité, de par sa grandeur et les difficultés de communication entre les êtres qui la compose. Mais avant tout, Zhang Yimou fait un constat flagrant et somme toute, affligeant ; le gouffre, à la fois temporel et physique qui s’est creusé entre la ville et la Chine rurale.

Mais comme tout conte, Pas un de moins, avec son lot de figures pittoresques et quelques méchants sans cœur, fait ressurgir le bon côté des gens, fait évoluer ses différents protagonistes (n’oublions pas que le périple entamé par Wei Minzhi est avant tout un acte purement égoïste) ; ainsi Zhang Huike réussit à trouver de quoi se nourrir un minimum grâce à une "bienfaitrice" tenant une échoppe, contre un peu d’aide... Quant à la "bonne fée" de service, elle prend ici les traits de la télévision ; enfin disons plutôt que grâce au média qui touche le plus de couches de la population, les cœurs et les portes-monnaies vont s’ouvrir, pour le bonheur du petit village sous le feu des projecteurs... L’épilogue du film quant à lui, nous rappellera que la vie continue, et que le bonheur matériel ne fait pas tout... même s’il peut favoriser l’éducation.

Pas un de moins, sous ses aspects de conte - hyper-réaliste, met le doigt sur le fossé qui s’est creusé entre les zones rurales et les grandes villes chinoises, mettant en parallèle deux styles de vie qui peuvent paraître en total anachronisme l’un face à l’autre. Mais la poésie est là, et c’est dans les larmes d’une petite fille pugnace, seule face à un objectif froid, que l’on comprend que le cinéma est une bien belle invention...

Kuro | 8.01.2002 | Chine

DVD | Columbia Tristar Home Video | PAL | Zone 2 | Format : 1:1:85 - 16/9 | Images : Très belles dans l’ensemble, colorées et parfaitement contrastées. | Son : Excellente stereo. | Langues : V.O chinoise ou version doublée en français (à éviter ! à moins que vous appréciiez les imitations de Michel Leeb...) | Sous-titres : Français ou anglais.

Suppléments : Le trailer du film (avec ou sans sous-titres) et la piste musicale isolée (une belle partition que l’on doit à San Bao)... et c’est tout !

Pas un de moins est aussi disponible en DVD zone 1 (jaquette ci-contre).

aka Yi Ge Dou Bu Neng Shao - Not One Less | Chine | 1999 | Un film de Zhang Yimou | Avec Wei Minzhi, Zhang Huike, Ming Zinhong, Tian Zhenda, Gao Enman, Sun Zhimei, Feng Yuying, Li Fanfan, Zhang Yichang, Wu Wanlu, Bai Mei
The Raid 2
Raikô Sakamoto
Le Conte de la princesse Kaguya
Black Coal
People’s Park
Never Let Me Go
Après la pluie
Le château ambulant
Love Actually
Bandhobi
Suneung
Inside Desiree Cousteau
Rubber’s Lover
Le détachement féminin rouge
Endless Semen
As One
Les Intrus
Franklyn
The Gingko Bed
Fear X
Emergency Act 19
Return of the Living Dead : Necropolis
Turtles Are Surprisingly Fast Swimmers
Popee
Silent Hill 2
Battle Royale 2
Twinkle Twinkle Little Star
Showa Kayo Daizenshu
Sahara
Touch of Zen