Ranma ½ Chûgoku Nekonron Daikessen ! Okite Yaburi no Gekitô Hen

Lychee, une jeune chinoise, se rend chez les Tendo afin de demander des comptes à Happosaï qui a donné à son arrière grand-mère, une partie de parchemin censée lui apporter le grand amour. C’est à ce moment que surgit sur un bateau volant, le prince Kirin, accompagné par les sept guerriers de la chance, détenteur de la deuxième partie du parchemin que vient récupérer sa promise. Par un concours de circonstances, c’est Akane qui se retrouve en possession du parchemin, et Kirin a tôt fait de l’enlever pour la ramener au Nakiron afin de se marier avec elle. Ranma qui s’est fait battre facilement par Kirin, se lance à sa poursuite pour sauver Akane. Ryoga, Mousse, Happosaï, Shampoo, Genma, Soun, et Kuno décident de l’accompagner dans cette grande aventure qui va les conduire jusqu’en Chine...

Avant d’entrer dans le vif du sujet, petit retour en arrière pour ceux qui ne connaîtrait pas encore Ranma ½. Basé sur un manga de Rumiko Takahashi (Urusei Yatsura, Maison Ikkoku - respectivement Lamu et Juliette, je t’aime en français - ou encore Inu Yasha), Ranma ½ compte les aventures de Ranma, un jeune garçon adepte des arts martiaux qui a la particularité de se transformer en fille au contact de l’eau froide, suite à une chute dans une source magique. Accompagné de son père Genma (qui lui se transforme en panda !!!), ils habitent chez Soun Tendo, le plus vieil ami de Genma, qui vit avec ses trois filles, Kasumi, Nabiki et Akane - la benjamine que son père a promis en mariage au fils de Genma.

Evidemment Ranma et Akane s’entendent comme chien et chat, et ne perdent jamais une occasion de se disputer. Pourtant au fil de leurs aventures, des sentiments amoureux vont peu à peu éclore même si aucun des deux ne veut le reconnaître. Autour gravite une joyeuse bande de personnages plus cinglés les uns que les autres (donc certains, victimes du même maléfice que Ranma, se transforment en chat, cochon, ou oie), qui sont le plus souvent soit des amoureux de Ranma ou d’Akane, soit d’anciens ennemis qui font tout pour séparer Ranma et Akane.

Premier long-métrage d’une série qui en compte trois à ce jour (sans compter les 161 épisodes de la série, et les 11 OAV) Ranma ½ Chûgoku Nekonron Daikessen ! Okite Yaburi no Gekitô Hen possède un scénario classique qui reprend tous les éléments qui ont fait le succès du manga et de la série animée, à savoir un savant cocktail d’humour, de romance, d’arts martiaux et de délires plus barges les uns que les autres.

L’anime débute par une folle course poursuite sur les toits et dans les rues de Tokyo, entre Ranma, Happosai et Akane et où peu à peu tous les personnages principaux plus quelques guests, viennent prendre part à la poursuite, avant de se faire littéralement exploser dans les airs par un éléphant mécontent, adepte du catch et de la souplesse arrière sur les petits vieux (un moment d’anthologie). La suite du métrage est tout aussi délirante avec d’un côté Akane et le prince Kirin, roi d’une nation qui ne mange que des pickles (légumes marinés dans du vinaigre), qui ne se sépare jamais d’un bol de riz et de pickles dans une main et se bat avec des baguettes dans l’autre. Akane qui n’apprécie guère ce genre de nourriture, tente de faire la cuisine au prince pour l’initier à une nourriture plus saine. Mais vu ses faibles talents de cuisinière, le prince a tôt fait de s’empoisonner. De l’autre on a Ranma et ses amis qui ont décidé de poursuivre le prince en bateau. Comme à l’accoutumée, la cohabitation entre les personnages tourne vite au pugilat, ce qui nous vaut des disputes à répétition, des cris, des coups, des personnages à l’eau et des transformations à gogo (sinon ce ne serait plus Ranma).

La dernière partie du métrage, plus axée arts martiaux, est une parodie à peine déguisée de Saint Seya, où Ranma doit franchir plusieurs portes gardées par les combattant du prince afin d’atteindre la pagode où doit se marier Akane. Sauf que les combats ne se règlent pas à coups de cosmos énergie, mais plutôt avec des moyens détournés comme Happosaï qui se débarrasse d’un gardien avec une grenade ou un autre gardien qui tombe amoureux de l’éléphant de Lychee, sans oublier le dernier gardien qui se fait piétiner sans vergogne par les amis de Ranma, pressés d’aller sauver Akane.

On retrouve au niveau des doubleurs quelques pointures du monde de l’animation. Kappei Yamaguchi, la voix de Ranma garçon, est le doubleur de Shin’ichi Kudo dans Detective Conan, Tombo dans Kiki’s Delivery Service, Eto dans Record of Lodoss Wars. Megumi Hayashibara la voix de Ranma fille, qui a fait partie du groupe Doco (qui a composé des chansons pour la série Ranma) est Pai dans 3x3 Eyes, Kitty dans Hello Kitty, Yousuke Nanao dans Maison Ikkoku, Rei Ayanami dans Evangelion. Noriko Hidaka (également du groupe Doco) est Akane, mais aussi la voix de Satsuki dans Totoro, Jean dans Nadia et le secret de l’eau bleue, Mitsuko Shimizu dans City Hunter. Minami Takayama voix de Nabiki (encore du groupe Doco), est Mei Asaoka dans City Hunter, Conan Edogawa dans Detective Conan, Ursula dans Kiki’s Delivery Service, Seeris dans Record of Lodoss Wars.

Ranma ½ Chûgoku Nekonron Daikessen ! Okite Yaburi no Gekitô Hen est un long-métrage gentiment barré, à l’humour débridé qui ne décevra pas les fans. Pour ceux qui ne connaîtrait pas encore Ranma ½, n’hésitez pas à vous laisser tenter par l’univers si iconoclaste de Ranma, vous allez adorer. Enfin spéciale dédicace qui n’a rien à voir, à Mr Kuro [1]. Alors vive Tokio, vive Smap (surtout en Gatchaman) et vive Speed !

Torrente Wong | 22.09.2003 | Japon, Animation

Ranma ½ Chûgoku Nekonron Daikessen ! Okite Yaburi no Gekitô Hen existe en DVD japonais, mais sans sous-titres, et en VHS française chez CME.

[1Un grand merci à Kuro pour les renseignements qui m’ont permis d’écrire cet article.

aka Ranma ½ La grande bataille de Chine | Japon | 1991 | Un film de Shuji Iuichi | D’après le manga Ranma ½ (Ranma nibun no ichi) créé par Rumiko Takahashi | Avec les voix de Kappei Yamaguchi, Megumi Hayashibara, Noriko Hidaka, Minami Takayama, Kikuko Inoue, Rei Sakuma
Headshot
Désirs volés
The Bodyguard
Antiporno
Dernier train pour Busan
Hôtel Singapura
Haemoo
Resident Evil : Apocalypse
Le voyage du ballon rouge
Bunty aur Babli
Hideo Nakata
Detective Dee - Le mystère de la flamme fantôme
Shameless
Sector 7
Marat Sarulu
Golden Chicken
The Eternal
Taxi Hunter
Time and Tide
Gakidama
Evil Never Sleeps
Ware ni utsu yoi ari
Le Pensionnat
Splice
Bodyguard from Beijing
The Divine Move
La Vie murmurée
Au Revoir l’été
Fred Avril
Phantom of the Toilet