Samurai Fiction

Le nom de Hiroyuki Nakano ne vous dit peut-être rien, mais pourtant je serais prêt à parier à peu près n’importe quoi que vous connaissez déjà son oeuvre... Vous vous souvenez du clip de Deelite, "Groove is in the Heart" ? Ou, plus récemment d’un clip de Photek intitulé "Niten-Ichiryu" mettant en scène des Samurais dans un esprit proche des jeux-vidéos ? Et bien, l’homme responsable de ces deux "bizarreries" n’est autre que Hiroyuki Nakano, étrange réalisateur du film qui nous intéresse ici, Samurai Fiction.
Samurai Fiction est le premier épisode d’une série de films, courts, moyens ou longs, dont l’axe n’est pas, comme je le croyais, de raconter l’histoire de Heishiro, mais, visiblement, de s’attarder sur les innombrables significations des lettres SF. Nous reviendrons sur ce projet à la fin de l’article...

Samurai Fiction - qu’est-ce que c’est exactement ? Une parodie/hommage des films de sabres traditionnels japonais. Seulement, SF "episode 1" ne se contente pas d’accumuler les pastiches : détournement général mais respectueux du genre, c’est néanmoins une œuvre très respectueuse - mais quand même ultra-funky.
L’histoire est relativement traditionnelle. Japon, 1696. La paix règne sur le territoire sous le contrôle du shogun. Mais Kazamatsuri, samurai "négatif", initialement chargé de la garde du sabre offert par le shogun au clan Nagashima, décide de le dérober et s’enfuit. Heishiro, le fils du Grand Conseiller du clan - de retour de Edo où il est supposé avoir appris l’art du sabre - en fait une affaire de vie ou de mort, et se lance à la poursuite du fugitif...
La première "règle" détournée par Nakano est bien sûr, compte tenu de son background indissocié musique/image, celle de la bande-son. Aux percussions traditionnelles, il préfère le hard-rock, le rockabilly et le funk léger pour accompagner les tribulations de Heishiro et Kazamatsuri. De façon assez surprenante, la musique colle toujours parfaitement à l’image sans jamais forcer le second degré. En cela, Samurai Fiction est déjà une réussite.
Pour le reste, Nakano joue gentiment avec toutes les figures du genre. Les ninjas, capables de se battre à quinze dans une pièce de 10m² avec moins de deux mètres de plafond, sont cependant incapables de se débarrasser de leurs habitudes en vieillissant (je ne vous en dis pas plus). L’honneur des Samurais est lui-même mis à mal ("Ne sous-estime jamais l’importance de la pierre dans un duel !") au sein de cette histoire où l’apprentissage de la vie passe par la compréhension suivante : tout ne peut pas se régler par le sabre. Pour l’ambiance décalée, la profonde richesse sous-jacente à ce délire hors-du-temps, et les similitudes musicales, on ne peut s’empêcher de penser fortement au magnifique et trop méconnu Six String Samurai de Lance Mungia... la couleur en moins.
Clin d’œil amusant, les personnages du film s’appellent Kurosawa, Suzuki, Mizoguchi... autant de réalisateurs auxquels Nakano rend hommage avec son film de sabre tellement tranquille que le mot "zen" ne s’applique même plus pour décrire la mentalité de ses héros charismatiques... En tout cas, on en ressort avec un grand sourire, et on attend avec impatience l’épisode suivant !

Et bien justement, revenons-y, aux épisodes suivants... Soit-disant, il devrait y en avoir 140 en tout. Le prochain devrait sortir au Japon en 2002, si on s’en tient à l’appellation "SF episode 2002". Il s’agit de Stereo Future, sur lequel nous ne savons pour l’instant que fort peu de choses. D’après le site web de la chaîne Arte, il s’agirait d’un film sur "les aspects sombres ou positifs de l’avenir". Si vous comprenez le japonais, vous pouvez toujours vous rendre sur le site officiel du film, www.stereofuture.com, en cliquant sur la capture d’écran ci-dessous. Vous y trouverez des images superbeset même un trailer, mais qui n’en disent pas long sur le film lui-même... Y’a bien des samurais, mais ils ont l’air de faire partie d’un tournage. Mais ça a quand même l’air complètement fou ! On y voit aussi apparaître les titres Silent Female, Samurai Fighter et Sound Funky... épisodes suivants, ou épisodes dans l’épisode ? On ne sait pas trop, mais vivement 2002, en tout cas ! Ils sont fous ces japonais...

Akatomy | 8.06.2001 | Japon

Il existe pour le moment 2 DVDs de Samurai Fiction, que vous avez peut-être eu la chance de voir sur Arte l’an dernier.
Le premier vient du Japon et est sans doute magnifique, mais il est très cher, et je lui ai préféré le second, à savoir l’édition coréenne fraîchement pressée : anamorphique, et tout simplement superbe. En supplément : 2 scènes du film en couleur, making of, etc... Les sous-titres anglais sont d’excellente qualité.

Japon - 1998 | Un film de Hiroyuki Nakano | Avec Morio Kazama, Mitsuro Fukikoshi, Tomoyasu Hotei, Tamaki Ogawa, Mari Natsuki
The Bodyguard
Antiporno
Dernier train pour Busan
Hôtel Singapura
Les Garçons de Fengkuei
Green Green Grass of Home
Joyce Bernal
Raped By An Angel 5
Shinjuku Incident
LoveDeath
Junk Food
L’Épouse, l’amante et la secrétaire
Garden State
Desire to Kill
Spanking the Monkey
Takashi Nishimura
Killing Angel
La « prof » connaît la musique
Jeonju Digital Project
Tank Girl
Pandémie
Kung Fu Hustle
Bad Blood
Flag
Odoru Daisôsasen - The Movie
Eric Khoo
Les héritiers de Shaolin
A Perfect Match
Reeker
Beautiful