Sasori : Korosu Tenshi

Allez, c’est parti pour la suite ! Autant vous livrer mon avis sur ces deux Sasori starring Chiharu Komatsu d’affilé - pour une fois qu’un film et sa suite forment un tout à peu près cohérent !

Je ne sais pas trop combien de temps s’est écoulé depuis le final flou du premier film (Nami qui se retournait sur l’homme à un bras de ses flashbacks, en plein milieu d’une rue), toujours est-il que nous retrouvons notre ex-docteur, ex-convict désormais danseuse d’un bar top classe (humour), affublée d’une perruque blonde qui lui sied beaucoup moins bien que sa véritable chevelure.
Heureusement pour nous, spectateurs, elle s’en débarasse rapidement - décidée qu’elle est à se venger de ce manchot mystérieux qu’elle n’a donc pas éliminé à la fin de Sasori : Joshuu 701 Gou. Celui-ci n’est néanmoins pas homme à se laisser abattre ausi facilement que son camarade du premier opus... tout au moins, pas par Nami ! Car, après une première tentative échouée, notre héroïne maladroite voit sa cible se faire assassiner par un homme déguisé en flic. Ce dernier se prend une balle au milieu de la fusillade qui s’en suit, et Nami de l’emmener avec elle pour le soigner...
L’homme en question s’appelle Eiji Kanzaki, et se bat pour tenter de sauver sa petite amie, enfermée dans la prison de femmes du premier opus - et d’ailleurs constamment violentée par un bien vilain maton (ça, c’est le côté W.I.P du film, mais de loin, hein). En fait, Itsuka (c’est le nom de la demoiselle) s’est prise une balle dans la jambe après un casse avec Eiji, et s’est fait coffrer alors que Eiji a réussi à s’échapper.
Etant donné que Nami s’est comme qui dirait fait voler sa vengeance - et donc sa raison de vivre (elle tente même de se suicider) - elle décide donc d’aider Eiji dans son périple. Sans cesse blessé par ses ennemis (j’ai rarement vu de héros aussi mal lotti, dans le genre), Eiji est rapidement mis hors d’état d’agir. C’est donc seule que Nami retourne undercover dans la prison du premier film, en tant que remplaçante-médecin...

Bon et bien comment dire ? Surpris une fois, surpris deux fois ! Là où on s’attend très rapidement à ce que Nami se fasse coffrer une fois de plus après avoir executé sa vengeance, pour entamer un nouveau W.I.P sympatoche, on se prend une réorientation finalement bienvenue et originale, qui fait de ce second épisode un film plus près des "femme fatale" type Killing Angel Muhan que des Sasori d’origine. Du coup, encore moins de peau que dans le premier opus, certes, mais encore plus de sérieux inattendu qui font que ce doublet Sasori cuvée 1998 se place facilement au-dessus de bon nombre de direct-to-video.
En plus, je ne vous révelerai pas la fin du film, mais celle-ci - hautement pessimiste - enterre Le sixième sens au niveau retournement chef-d’oeuvre... la grande classe !

En fait, ce qui est vraiment rigolo (si je puis dire) dans ces deux films, c’est l’espèce de construction d’un schéma d’échec retentissant dans tout ce que Nami entreprend : elle ne parvient jamais à sauver ceux qu’elle se met en tête d’aider, ses vengeances sont toujours avortées par des interventions extérieures, ses buts s’avèrent être complètement illusoires...
Bref, le duo Sasori : Joshuu 701 Gou / Sasori : Korosu Tenshi dépeint une héroïne/loser peu commune, et finalement vraiment intéressante à regarder évoluer au sein des travers éculés du film d’exploitation.

Y’a de l’idée, un certain talent, une actrice fort jolie qui joue finalement beaucoup mieux que Chieko Shiratori (et pourtant je l’aime beaucoup) ou n’importe quelle Zero Woman... et donc y’a de la joie !

Akatomy | 23.04.2002 | Japon

Sasori : Korosu Tenshi est lui aussi disponible en DVD sans sous-titre au Japon chez Anec, ou alors en VCD taïwanais... sous-titré en chinois.

aka Scorpion : Double Venom 2 | Japon | 1998 | Un film de Ryouji Niimura | Avec Chiharu Komatsu, Daisuke Ryuu, Aya Sasaki, Ichiban Ujigami, Yuuto Nakano, Yui Kimishima
Solo, Solitude
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
Guinea Pig 2 : Flowers of Flesh and Blood
Cheng Wen-tang | Lu Yi-ching
Les Loups
The Journals of Musan
My Magic
Beijing Bicycle
Dead Run
Shinji Aoyama | Masaya Nakahara
The Center of the World
Jeonju Digital Project
Public Enemy
Man of the House
One Nite in Mongkok
XXX
XXX
Marriage is a Crazy Thing
Gonin Saga
119
119
Legendary Couple
Turtles Are Surprisingly Fast Swimmers
Kim Jee-woon
Hirokazu Kore-Eda
Senrigan
Mission : Impossible III
Perfect Education 6