Slap Shot 2 : Breaking the Ice

25 ans après Slap Shot / La castagne, ils reviennent. Et ils sont contents. Et nous aussi.

Qui ça ? Les Hanson Brothers, sacrebleu ! On en rêvait. Ils l’on fait ! Vive Hollywood ! Vive les suites « direct to video » ! Vive les Baldwin !! Euh... Je m’égare.

Bon, ok, autant le dire tout de suite : cette séquelle n’a pas le charme de l’original, on s’en doutait. Mais, était-ce seulement possible ? Faire la suite d’un film de 1977 en 2002, le principe même est ridicule (n’est-ce-pas George). Slap Shot est un film culte qui se suffisait à lui même. Alors, pourquoi faire une suite ? Pour l’argent ? Je n’en suis pas si sûr. Pour les fans ? C’est bien possible... Le film traitant justement de l’intégrité face à l’argent et défendant le politiquement incorrect face aux masses bien pensantes. Donc, un film à message. Mais réalisé par Steve Boyum, très connu dans le milieu pour avoir été le réalisateur de la deuxième équipe sur D3 : the Mighty Ducks (vous savez Les Petits champions de Disney. Déjà du hockey !). Donc, restons sur nos gardes.

Sean Linden (Stephen Baldwin) est l’entraîneur des Chiefs, une équipe de hockey sur le déclin. Ils enchaînent défaite sur défaite et les fins de mois sont difficiles. Le rachat de l’équipe par un magnat des médias (Gary Busey) pourrait bien être la solution à tous leurs problèmes. Et ça commence plutôt bien avec le doublement de leur paye, des voyages en bus climatisé, des hôtels de première catégorie et la promesse d’une couverture médiatique sans précédant !!

Mais les Chiefs déchantent rapidement quand ils découvrent :
1/ que leur nouveau coach est une femme (Jessica Steen) ;
2/ qu’ils vont être les faire-valoir d’une équipe de Globe Trotters sur glace !
3/ qu’ils sont renommés : « Super Chiefs » ;
4/ qu’ils devront perdre tous leurs matches ;
5/ que les matchs seront chorégraphiés par un metteur en scène de Broadway !
6/ que les règles du hockey seront modifiées pour plus d’audience.

Aïe Aïe Aïe ! Comment vont-ils se sortir de cet enfer ?

Voilà pour l’histoire. Hum...

Face à ce film plusieurs approches :

A/ « J’ai pas vu le premier. » Là, forcement, ça va être dur d’apprécier le deuxième. C’est gentil mais c’est pas suffisamment bien foutu pour rester dans les mémoires.

B/ « J’ai vu le premier et j’ai pas aimé ! » On ne peut rien pour vous. Le deuxième reprend des éléments du premier en moins bien. Il y a de fortes probabilités pour que vous le détestiez.

C/ « J’ai adoré le premier ! Vive Paul Newman et George Roy Hill et les Hanson ! » Hum. Attention, trop aimer le premier film peut nuire à la vision du deuxième. Il vaut mieux éviter les comparaisons. Mais si on se dit que Slap Shot 2 est une sorte de DVD Bonus du premier film, on a des chances de passer un très bon moment ! Surtout si comme moi, on est fans des Hanson. Car la véritable raison d’être de ce film c’est bien ça : revoir nos trois frères dégénérés préférés. Et ça c’est le bonheur !

Pour conclure, je conseille ce film à tous les fans des Hanson. Pour les autres : passez votre chemin ou mattez-vous le premier film et rejoignez le club des Hanson Lovers !

Attention : ne confondez pas de merveilleux hockeyeurs à lunettes avec les petits blondinets qui fredonnent « Mmmbop ! ».

Terry Tsurugi | 15.04.2002 | Hors-Asie

DVD Zone 1 | Son : DD 5.1 en Anglais et Français. Piste DTS Anglaise | Sous-titres : Anglais et Espagnol | Image : 16/9 compatible 4/3 de bonne qualité (il vaut mieux vu que c’est du « direct to video ») | Interactivité : Making Of et interview des frères Hanson anecdotique. Mais c’est pas grave puisque le film entier est un Bonus !

Liens :
- http://www.slapshot2movie.com/
- http://www.hansonbrothers.net/
- http://www.slap-shot.com

USA | 2002 | Un film de Steve Boyum | Avec Stephen Baldwin, Jessica Steen, Gary Busey, David Hemmings, David Paetkau, Callum Keith Rennie, Jonathan Scarfe, Jody Racicot
Sanjuro
Le secret de la chambre noire
The Sex Cannon Ball Run : Entretien avec Company Matsuo
Sea Fog
Yojimbo
Black Stone
The Razor : Sword of Justice
Womb Ghosts
Oboreru Sakana
Running on Karma
Ab-Normal Beauty
Koufuku no Kane
Les 7 samouraïs
Jugatsu
Donoma
Ebirah, Horror of the Deep
Rikidozan
My Sassy Girl
Crime of a Beast
The Man Who Stole The Sun
Bare Essence of Life
Resort Massacre
Veteran
Rise
Terminator 3 : Rise of the Machines
Les Eunuques
L’armée oubliée de l’empereur
Les Filles du botaniste
The Gingko Bed
My Hero