The Beast of Tutor

The Beast of Tutor nous narre l’histoire de Ding (Ng Ting), un tuteur à l’appétit sexuel fort développé, qui en arrive au viol de ses jeunes élèves. Vous me direz que je suis rapide en besogne mais que nenni, le "film" de Ma Siu-Ling, qui navigue entre softcore classique, "roughie" et "rape-revenge", démarre justement après l’arrestation de Ding. "Madam" (Sophie Ngan) est chargée de l’interrogatoire du détenu, et est passablement énervée par l’insolence de ce dernier. Il faut dire aussi que Ding, grand philosophe et psychologue de surcroît, a une théorie bien particulière quant à la légitimité de ses crimes sexuels. Il essaye d’ailleurs régulièrement de convaincre Sophie de se laisser aller à un moment de débauche... Bref, entre deux provocations et grandes phrases du type "ne sommes nous pas tous des satyres ?", Ding explique à Sophie comment il en est arrivé là.

Tout a commencé avec la jeune Mary, une étudiante qui provoquait chez Ding des fantasmes tels, qu’il était obligé pendant ses cours de quitter la pièce pour se soulager. Et puis arrive la sœur de Mary, Shuk Ha (Yeung Ka Man), avec qui Ding a l’occasion de s’épanouir pleinement sur le plan sexuel - à tel point d’ailleurs, qu’il épouse la vorace demoiselle. Mais tout n’est pas tout rose pour autant ; car Shuk Ha est gourmande certes, mais aussi très exigeante. Et lorsqu’elle estime que Ding ne suit plus, elle n’hésite pas à aller voir ailleurs. Pour Ding ce sera le déclic : les femmes sont forcément toutes mauvaises. Pas de chance pour la petit Fanny...

The Beast of Tutor a beau être un assez mauvais film (je préfère ne pas vous laisser d’illusions à ce sujet), il comporte au moins ceci d’ "intéressant" qu’il démontre une certaine assimilation des mécanismes du cinéma d’exploitation. Ainsi ce softcore relativement cru se découpe-t-il en un certain nombre de chapitre aux tons variables, Ma Siu-Ling adaptant son discours hautement racoleur à chaque situation afin de pouvoir toujours en tirer parti, charnellement parlant.

Pendant la majeure partie du film, simpliste, c’est une Yeung Ka Man plus que généreuse qui occupe le devant de la scène - à tel point que c’en est presque fatiguant ! Passant de la sœur mijorée à la dominatrice agressive, elle assure haut la main la rentabilité d’un film au rendu visuel très cheap (on est loin une fois de plus, d’un sympathique et travaillé Fox Ghost). Puis on sent le vent changer de direction, le personnage de Shuk Ha devient plus méchant, Ding est réduit à l’état d’esclave sexuel et commence à véritablement travailler sa haine des femmes. Il semblerait que Ma Siu-Ling souhaite défendre son unique protagoniste masculin ; gloups...

Et comme nous sommes à Hong Kong, le réalisateur pousse le bouchon encore plus loin ! Après un passage "roughie" au cours duquel les victimes du tuteur semblent un tantinet trop consentantes pour être honnêtes, The Beast of Tutor joue le twist avec l’implication de Sophie Ngan, en réalité la frangine des deux victimes de Ding, Fanny et Ada ! Flic exceptionnelle, Sophie joue ici avec tout son cœur (en absence d’autre chose), livrant ainsi quelques phrases grandioses comme : "D’après mon expérience de spectateur, il me semble qu’une seule chose peut pousser une fille à se laver aussi souvent - le viol." Puis, re-twist, cette fois absolument éhonté : la victime, c’est Ding ! Ding, violé par une tutrice démente pendant huit années consécutives alors qu’il conservait sa virginité pour Madonna (véridique), humilié par un trio de jeunes filles pendant de longues heures... le héros premier du "rape-revenge" finalement, c’est lui ! Mais c’est aussi Sophie, ne l’oubliez pas...

0n s’y perdrait, mais n’allez pas pour autant voir en tout ça une quelconque mise en abîme. The Beast of Tutor est un piètre sexploitation qui possède à peine le mérite de s’affranchir de toute morale pour optimiser son étalage de peau, en dépit d’une forme de justice en guise de conclusion. Car comme le dit un commissaire hors-champ à Sophie quand elle demande "où est donc la justice ?" : "Il n’y en a pas. Tu peux démissionner." Mouais, toutes les excuses sont bonnes, hein...

Akatomy | 15.12.2003 | Hong Kong, Category III

The Beast of Tutor est disponible en VCD et DVD HK chez Modern.

Hong Kong | 2003 | Un film de Ma Siu-Ling | Avec Sophie Ngan Chin Man, Carmen Yeung (Sharon Yeung Ka Man), Ng Ting
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
The Bodyguard
Be My Slave
Dragon Killer
Protégé de la Rose Noire
Na Hong-jin
2 Soeurs
Le Sorgho rouge
Love on a Diet
Home Sweet Home
Los Sin Nombre
Asoka
Hakuchi
Blood
Pole Pole Higashinakano - Motohashi Seiichi, Ohara Osamu & Doi Kouchi
Love in a Puff
Gangster VIP
Party 7
Sector 7
Hirokazu Kore-Eda
State of Grace
Tomie : Beginning
Assault Girls
Non si Sevizia un Paperino
Taboor
Monrak Transistor