The Era of Vampires

Ceci est l’histoire de quatre des plus courageux chasseurs de vampires que la Terre a portés, et de comment ils ont sauvé notre monde...

Il est bien connu que certaines personnes ont eu depuis toujours, le pouvoir de ramener les morts à la vie. La plupart des gens désignent alors ces revenants sous le nom de vampires, alors que les guerriers qui les prennent en chasse les regroupent plus généralement sous l’appellation "zombies". Il est vrai quoiqu’il en soit, que ces créatures se nourrissent de l’énergie des vivants pour subsister.
Oeuvrant sous les ordres de leur Sifu Mao Shan (Ji Chun-Hua), Wind (Ken Chang), Rain (Lam Suet), Thunder (Michael Chow) et Lightning (Chan Kwok-Kwan) traquent sans relâche vampires et autres créatures de la nuit. Un soir au détour d’une forêt, Mao Shan s’inquiète de la violation de la tombe d’un grand général. Trop tard, un "Vampire King" est né ! Le Sifu disparaît au terme d’un combat destructeur contre l’entité surpuissante.
Trois mois plus tard, les quatre chasseurs traquent le Vampire King dans l’espoir de retrouver leur maître. Leur boussole magique les amène jusqu’à la demeure de la famille Jiang, dans laquelle une terne cérémonie de mariage est sur le point de se dérouler. Afin d’enquêter librement mais aussi pour gagner un peu d’argent, nos héros acceptent de se faire passer pour des serviteurs et de se faire employer par le maître des lieux.
Pendant ce temps là au village, les habitants sont agacés par les mariages à répétition du fils Jiang. Six épouses en effet sont déjà décédées peu de temps après leur entrée dans la famille fortunée ! Et qu’advient-ils donc de leurs dépouilles ? Les villageois décident donc de faire courir le bruit que des vampires hantent la résidence des Jiang... peut-être est-ce d’ailleurs la vérité ?
Toujours est-il que Sasa (Anya Naked Weapon Wu) épouse un inquiétant homme de cire, et que les hommes de son machiavélique frère Dragon, dépêchés sur place pour trouver et dérober l’or de Jiang, sont décimés par le "Vampire King". Si l’on rajoute à cela le fait que l’un des chasseurs s’éprend de Sasa, un autre de la fille du croque-mort local, et que les villageois veulent embaucher un "zombie wrangler" pour créer de véritables vampires à partir des cadavres préservés dans la cire de la famille Jiang, nos quatre héros s’apprêtent à avoir du pain sur la planche...

Il y a le cinéma HK, ses modes, ses sempiternelles comédies romantiques, ses Johnnie To & Wai Ka-Fai, ses Twins... et puis il y a Tsui Hark. Tsui qui, aux commandes de la Film Workshop, semble de plus en plus faire cavalier seul. Avec Legend of Zu et Time & Tide tout d’abord, puis avec cet objet incongru qu’est Black Mask 2. Depuis quelque temps, l’homme s’amuse à la production, comme en témoigne cet oublié The Era of Vampires - qui réunit tout de même, hors champ, le trio magico-infernal Tsui Hark / Marco Mak / Herman Yau...

The Era of Vampires est à lui seul un symbole parfait de la "2K-Tsui attitude" (puisqu’il est de bon ton de nos jours de trouver un nom à tout, je ne vais pas me gêner). En gros, l’homme s’attaque à un genre pour en explorer les diverses possibilités ; au vu de l’évolution de nos cultures et de nos technologies bien sûr, mais aussi des différents psychotropes de synthèse disponibles sur le marché.
Comme son titre le laisse supposer, The Era of Vampires s’attaque au mythe du vampire chinois. Créature d’ordinaire bondissante qui n’a rien à voir avec certains émigrés sub-carpatiques, le vampire HK version "2K-Tsui" possède un je-ne-sais-quoi de Fulci (les vers peut-être ?) qui le rapproche, comme le précise une voix-off au début du film, de notre ami le zombi. Sauf que... Sauf que les zombies de Tsui vomissent certes, mais ils volent et sont des combattants dotés de superpouvoirs redoutables, qui leur permettent d’aspirer la vie de n’importe quel être humain dans un rayon de plusieurs mètres, sans même le toucher.
Du coup, The Era of Vampires s’écarte quelque peu de la mythique série de l’Exorciste Chinois, pour marcher sur les traces du Wu Xia Pian mâtiné de... et bien de tout en fait. Car en plus d’être un festival de couleurs (chaque plan est éclairé de vert, de bleu, de rouge, etc. - quand l’image n’est pas tout simplement passée intégralement au filtre rose), le film de Wellson Chin mélange humour, combats câblés, affrontements au sabre, vampires bondissants, zombies, ultra-violence, effets gore et romantisme de gare. En cela, The Era of Vampires se distingue nettement de la majorité des "grosses" productions asiatiques récentes - en étant justement foncièrement asiatique. Cette arythmie narrative si particulière qui n’est pas sans rappeler la structure en bobine des films eighties, cette confrontation incessante d’humour et de violence... il suffit de s’arrêter sur le choix de Lam Suet pour incarner un redoutable chasseur de vampires, pour saisir l’orientation générale de The Era of Vampires !

En dépit de moyens modernes (cf. l’explosion très marquée 2K-Tsui, ralentie dans l’œil d’un cheval), le film de Wellson Chin (réalisateur en son temps de The Inspector Wears Skirts) navigue donc entre grand spectacle et film d’horreur HK old school. Le thème musical qui accompagne nos héros est à ce titre une merveilleuse machine à remonter le temps.
Au final, nous avons donc un film hybride, divertissant mais un peu longuet et plat, situé quelque part sur une route reliant un certain cinéma d’horreur au cinéma populaire HK (et ce n’est pas l’ultime retournement du film, typiquement eighties, qui me fera dire le contraire). Mais attendez, il me semble qu’il existe déjà un film à cette intersection improbable. Et oui, il s’agit de Histoires de cannibales (We’re Going to Eat You), datant de 1980 et signé... Tsui Hark !

Akatomy | 8.12.2003 | Hong Kong

The Era of Vampires est disponible en version intégrale en DVD à Singapour, dans une édition mandarin 5.1 sous-titrée en anglais.
Sous le titre Tsui Hark’s Vampire Hunters, le film est aussi dispo en DVD zone 1 NTSC, coupé d’un bon quart d’heure mais présenté au choix en cantonais, en anglais ou en français, et sous-titré en anglais et en français.

aka Tsui Hark’s Vampire Hunters | Hong Kong | 2002 | Un film de Wellson Chin | Avec Ken Chang (Cheung Chi-Hiu), Lam Suet, Michael Chow Man-Kin, Danny Chan Kwok-Kwan, Ji Chun-Hua, Anya (Anya Wu), Yu Rong-Guang, Chen Kuan-Tai, Lee Wai-Shing, Lee Lik-Chi, Lee Kin-Yan
Solo, Solitude
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
L’Evaporation de l’homme
Waterpower
All Night Long 2
Saving my Hubby
Tales from the Crapper
Anna in Kungfu-land
Les Disciples de Shaolin
Nagima
The Twins Effect II
Le Vieux Jardin
Sain wa V
Quatre minutes
Slap Shot 2 : Breaking the Ice
Twinkle
Nobody Knows
Identity
Bullets of Love
Pimpaka Towira
Necromentia
Un merveilleux dimanche
Koji Hagiuda
Diamond Hill
Dragon Squad
800 Fantasy Lane