The Forbidden Legend : Sex and Chopsticks 2

Ça avait pourtant bien commencé, avec les fleurs, les abeilles, et une balançoire depuis laquelle Serina Hayakawa, en tenue d’Eve, s’amusait à propulser des grains de raisin depuis la moiteur de son intimité, avant que Simon Qing, son mari, s’amuse à faire disparaître des grappes entières par d’autres orifices... Un érotisme souriant et vulgaire, c’est évident, pour reprendre Sex and Chopsticks là où il s’était arrêté. Sauf que, en arrière plan sonore, une ombre plane, subtile comme Anthony Wong qui achète de la viande dans un village Zulu ; bien avant que la situation dégénère, que l’on fabrique un hymen à partir de deux hymens de vierges décédées et autre tympan humain, et que le seul fluide absent du premier opus – le sang – fasse son apparition en abondance.

Cette seconde partie du diptyque de Chin Man-Kei délaisse en effet l’approche exclusivement softcore de sa grande sœur, pour s’enfoncer dans un Category III plus trouble et craspec. Moon, première épouse de Qing, est délaissée au profit de Lotus ; toutes deux voient d’un mauvais œil l’affection que leur amant porte à Pinky, la femme de son pote Hua, que Qing a tôt fait d’éliminer pour s’offrir une troisième concubine. Entre alors en scène Wu Song, frère du défunt Wu Da-Lang, le mari de Lotus que la belle et Qing avaient empoisonné à la fin du premier film. Hanté par le viol nocturne de Lotus sur sa petite personne un jour d’absence de son frangin, alors qu’il dormait ivre mort, il est venu, tout de culpabilité vêtue, mettre fin aux exactions du libidineux notable. Accusé à tort de viol sur la personne de Plum, l’une des servantes de la famille Qing, il est envoyé en prison pendant que Plum elle-même, bien décidée à se reforger une virginité avec l’aide de Moon et d’une chaman barbue (une insolence encore plus flagrante que les nonnes du premier opus), se décide à conquérir le cœur et le sexe de Simon.

Alors que les ébats de Sex and Chopsticks premier du nom s’étalaient en consentements inoffensifs, ceux de son successeur se teintent de viol et autres abus ; ainsi Simon attache-t-il désormais ses partenaires pour en faire profiter ses amis, pique la femme de son fidèle comparse sous ses yeux empoisonnés. Lotus elle-même, vêtue d’une cape et rien d’autre, s’offre un peu de plaisir solitaire pendant que Wu Song est fouetté jusqu’au sang sous ses yeux. Et le film s’enfonce dans le sordide, pendant que Plum construit sa redoutable vengeance.

C’est par Winnie Leung que l’authentique Cat III fait surface. Seule interprète HK du harem de Qing, elle incarne l’un des syndromes de l’érotisme, pervers mais pudique, de l’ex-colonie. Dans une démarche quelque peu insultante pour la gente féminine nippone, elle est la seule femme à n’être jamais dénudée, même si elle s’offre longuement à Lam Wai-Kin, notamment au cours d’une séance suspendue originale. Et entraîne le film vers une conclusion ahurissante.

Le double coït meurtrier qui clôture Sex and Chopsticks 2, possède un côté maladif qui n’est adoucis que par l’image du film, qui reste pour sa part teintée d’une platitude trop softcore - et c’est peut-être tant mieux. Avec ses éjaculations sanguinolentes et autres masturbations suicidaires, ce montage renvoie à des atrocités dont sont généralement plus friands les japonais, et qui laissent un drôle de goût dans la bouche : plutôt que de rester sur la saveur d’un raisin teinté de féminité, Chin Man-Kei nous cloue sur place, dans un malaise qui est celui d’une douce arnaque, entraînés bien malgré nous, le long d’une piste d’effeuillages et moult attouchements plutôt rigolards, vers une violence abjecte. Ce qui fait c’est certain, de Sex and Chopsticks 2 un véritable film autant qu’un véritable Cat III – ce que n’était pas vraiment son prédécesseur. Mais constituera pour beaucoup un écart de conduite impardonnable, dans une fresque érotico-ludique abandonnée à une part d’ombre excessive et déplacée. Simples petits cochons, vous voici donc prévenus !

Akatomy | 14.09.2009 | Hong Kong, Category III

Sex and Chopsticks 2, comme le premier, est disponible en DVD HK sous-titré anglais.

aka 金瓶梅Ⅱ愛的奴隸 | Hong Kong | 2009 | Un film de Chin Man-Kei | Avec Hikaru Wakana, Kaera Uehara, Serina Hayakawa, Yui Morikawa, Winnie Leung Man-Yi, Lam Wai-Kin, Samuel Leung Cheuk-Moon, Tam Kon-Cheung, Ng Chi-Hung, Wu Qing-Zhe
The Raid 2
Raikô Sakamoto
Le Conte de la princesse Kaguya
Black Coal
People’s Park
Never Let Me Go
Unbowed
City of Life and Death
Helldriver
Le château ambulant
Saving my Hubby
Herbal Tea
Metropolis
J’ai rencontré le diable
Kaza-Hana
Talk to Her
Locataires
The Wesley’s Mysterious File
Masato Harada
Emergency Act 19
The Devil’s Rejects
The Cat’s Meow
The Art of Fighting
Haewon et les hommes
Today’s Hero
Souffle
Shakti the Power
Mizue Kunizane | Sion Sono
Black Belt
Meatball Machine