The Replacement Suspect

Pour son cinquième film en tant que réalisateur, Marco Mak s’attaque à un exercice cinématographique difficile : le huis-clos...

Deux policiers sont en planque devant le domicile d’un dangereux trafiquant d’armes internationalement reconnu. Après avoir reçu un coup de fil, le suspect observé se rend à un point de rendez-vous inconnu des policiers ; ces derniers ne s’en font pas trop car ils ont placé un émetteur sous sa voiture. Malheureusement pour eux, l’homme change de véhicule au dernier moment... Pendant ce temps, trois petits malfrats font un coup qui se déroule plutôt bien, jusqu’à ce que l’un d’entre eux déclenche l’alarme par inadvertance. Ils s’enfuient à bord de leur voiture qui s’avère être du même modèle que celle conduite par le trafiquant, qui plus est de la même couleur. Sur le chemin de leur fuite, ils percutent un policier, non intentionnellement, qui meurt sur le coup. Les trois fugitifs se cachent alors dans le premier endroit qu’ils trouvent, un bar à l’extérieur du centre ville. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que l’homme que la police recherche se trouve également dans ce lieu, et très vite, ce refuge va se transformer en une prison cernée par la police...

Après une intro de plus de douze minutes (celle de Raising Arizona /Arizona Jr. des frères Coen est battue !), Marko Mak nous plonge pendant une heure et demie dans un huis-clos ultra-tendu où la mort et toutes les peurs qu’elle peut engendrer sont omniprésentes. Et il faut bien dire qu’une fois de plus, le monteur attitré de Tsui Hark himself réalise un film à la hauteur de nos espérances attisées depuis son Blood Rules (2000) ; espérances entretenues par le très bon Cop on a Mission, réalisé au début de l’année 2001. Co-écrit avec l’acteur Simon Lui (’Loui’ depuis quelques films) qui possède décidément bien des cordes à son arc, The Replacement Suspect est avant tout un "film d’otages", genre cinématographique tombé quelque peu en désuétude, et pas vraiment familier au public asiatique, si l’on excepte le sympathique Space Travelers de Katsuyuki Motohiro en 2000. Personnellement, ma référence en la matière est américaine et date des 70’s : Dog Day Afternoon (Un Après-Midi de Chien...) réalisé en 1975 par Sidney Lumet. Et justement, bon nombre de similitudes entre ces deux films sont décelables, pour ne pas dire flagrantes. Dans Dog Day..., les malfrats, qui sont au nombre de trois, souhaitent pratiquer leur "art" de la manière la plus discrète qui soit, mais un fait indépendant de leur volonté les fait basculer dans un engrenage de violence dont ils ne pourront "se sortir" que de deux manières ; la mort ou la prison. Dans The Replacement Suspects, les héros sont également trois mais très vite l’un d’entre eux se retrouve H.S., et malgré eux, ils vont se retrouver preneurs d’otages improvisés, se retrouvant assez rapidement dans le même cas de figure que dans son semi-homonyme d’outre Atlantique. Sans rentrer dans des détails trop poussés (...) d’analyse filmique (ce n’est ni le lieu pour le faire, ni le propos de cet article) on peut également souligner certains traits psychologiques se percevant dans les différents personnages des deux films ; à ce titre, il me paraît clair que le personnage interprété par Roy Cheung est une transposition à notre époque (le contexte de la guerre du Viêt-Nam n’entre bien évidemment plus en compte) de celui joué par John Cazale dans le Lumet... Bon, passons, et de toutes manières, Marco Mak parvient à se fabriquer un univers qui lui est propre en insérant le personnage du trafiquant d’armes et quelques autres "pirouettes" scénaristiques du meilleur effet.

Ce type de mise en scène (le huis-clos), repose tout autant sur le talent du réalisateur que sur ses acteurs ; autant dire qu’aux vues de la distribution, il n’y avait quasiment aucune crainte à avoir : avis totalement fondé puisque de Cheung Chi-Lam (The Suspect, The Island Tales) à Kenny Bee [1], en passant par Michael Wong (Final Option, Beast Cops), Roy Cheung (Prison on Fire, The Mission), ou encore Simon Lui [2], tous sans exception sont au sommet de leur art, tout comme Christine Eng, actrice peu connue du grand public et pourtant ô combien talentueuse ; on a pu la voir dans le sublime et subversif 9413 (1998) de Francis Ng Chun-Yu et à ses côtés la même année dans Magnificent Team, Wipe Out et The Group, mais également dans deux épisodes de la série des Troublesome Night, et plus récemment dans la rigolote "désadaptation" de Molière The Doctor in Spite of Himself (1999) aux côtés de Cheung Tat-Ming et Ada Choi, ou encore dans High K (Billy Chung Siu-Hung /2000)... tout ça pour vous dire - oui il y a un but - que Christine Eng est tout simplement la plus belle de toutes les actrices hong kongaises, voilà c’est dit, et quand je dis "belle", cela englobe touts les significations possible du terme... Aaaaahhhhhhh... (soupir)

Alors finalement, si je me suis un peu perdu dans une semi prémisse d’analyse des similitudes entre Dog Day Afternoon et The Replacement Suspects, sachez que ce dernier est tout simplement un excellent film qui mérite plus que votre attention - même si un ou deux effets de mise en scène sont à mon avis superflus - qui a toutes les chances de devenir un "classique", et gageons que désormais il faudra compter avec Marco Mak, réalisateur tardif, mais non moins talentueux. A quand le prochain Monsieur Mak ?!

Kuro | 20.01.2002 | Hong Kong

DVD | Universe | NTSC | All Zone | Format : 1:1:78 - 4/3 | Images : En dépit d’un transfert une fois de plus non anamorphique, le résultat est plus que satisfaisant. | Son : Même s’il n’est pas "énorme", le rendu sonore possède une ampleur indéniable et est très efficace (au choix 5.1 ou DTS). | Sous-Titres : Chinois, chinois simplifié ou anglais.

Suppléments : Piste 5.1 x 2 + piste DTS = pas grand’ chose ! Le trailer et trois mini bio/filmos de Julian Cheung Chi-Lam, Michael Wong et Simon Lui.

Existe également en VCD.

[1Cf. article What a Wonderful World.

[2Cf. article Nightmares in Precinct 7.

aka Kwan Sau | Hong Kong | 2001 | Un film de Marco Mak Chi-Sin | Avec Julian Cheung Chi-Lam, Simon Lui Yu-Yeung, Christine Eng Wing-Mei, Kenny Bee, Michael Wong Man-Tak, Roy Cheung Yiu-Yeung, Sonija Kwok Sin-Nae, Clarence Cheung Tak-Ho, Leung Kai-Cheung, Leung Lit-Wai
Désirs volés
The Bodyguard
Antiporno
Dernier train pour Busan
Hôtel Singapura
Les Garçons de Fengkuei
The Raid
Eye for an Eye
Un homme, un vrai
Nabi
Mob Sister
Endless Night
Naoto Takenaka | Masatomo  | Riko Narumi | Ikki Sawamura
The Shaft
Green Fish
Dotonborigawa
Ebirah, Horror of the Deep
Dark Water
Tetsuya Mariko : entretien avec Kiyoshi Kurosawa
Christmas in August
Campaign 2
Pandémie
Hard Revenge Milly
Charisma
Bullets of Love
Dog Star
Talking Cock
n[EOn]
28 Days Later
The Stairway to the Distant Past