The Sniper 2

Ouahouhhhhhh !!! Miki Mizuno et Ucchan sont de retour, nous faisant ainsi pénétrer dans "l’ère secondaire du bonheur"...

Wong Kai-Kô, la "machine à tuer" [1], est en cavale. Il est recherché par les polices japonaise et chinoise, tout en étant considéré comme un renégat au sein de l’organisation criminelle qui l’ "emploie". Le sniper est devenu une cible vivante pour la pègre et la justice... De son côté, Kinako est en plein préparatif de ses fiançailles avec son supérieur... mais l’image de Wong ne cesse d’hanter l’esprit de la jeune femme... Lors d’une opération consistant à prendre en flagrant délit des contrebandiers chinois, les membres de la MPD tombent nez à nez avec un flic hongkongais undercover, Liu Wen-Jiong. Il est là pour retrouver Wong Kai-Kô, et le ramener avec lui...

Après le succès - mérité - de Koibito wa Sunaipâ premier du nom, TV Asahi décide donc d’en produire une suite. Pourquoi changer les ingrédients d’une recette qui fonctionne à merveille ? Soit ! C’est donc le scénariste Ryoichi Kimizuka (Parasite Eve, Odoru Daisosasen) qui s’y recolle. Les acteurs principaux sont évidemment les mêmes, mais... mais la production a jugé bon de changer l’un des ingrédients essentiels ; le metteur en scène. Exit donc Eiichiro Hasumi (l’assistant attitré de Katsuyuki Motohiro - Space Travelers, Satorare) - dont le travail était pourtant exempt de tout reproche - remplacé haut la main par Shunji Muguruma, réalisateur maison à qui l’on doit bon nombre d’épisodes de la série Kamen Raidâ Agito (Masked Rider Agito /2001).

Si les éléments de fabrication, l’appareil comme diraient nos amis cuisiniers (enfin moi je dis ça parce que je parlais de recette hein !), de ce second opus des aventures de notre sniper préféré sont les mêmes, à savoir un savant dosage d’action, de comédie et de drame, on peut toute fois dénoter une certaine noirceur, et même une violence, beaucoup moins présentes dans le premier. La séparation forcée de Kinako et Wong, implicitement amoureux, la nouvelle vie qui se profile à l’horizon de la jeune femme, Wong qui sait sa mère malade mais qui ne peut la revoir, l’arrivée du flic hongkongais qui va très vite s’avérer être beaucoup plus dangereux qu’il n’y paraît... bref, autant d’éléments qui, combinés à la mise en scène de Mugumura, mais aussi à la musique (qui même si elle reprend la plupart des thèmes de Koibito wa Sunaipâ y gagne des accents plus brutaux, pour ne pas dire expérimentaux), ainsi qu’au jeu des principaux comédiens, nettement plus dramatique dans l’ensemble (Kinako est marquée, en perpétuelle lutte contre ses sentiments) font de ce second volet un film à la fois fort et touchant...

...et pourtant, l’humour ne fait pas défaut dans Koibito wa Sunaipâ 2, bien au contraire ! A vrai dire, c’est lors de la plupart des séquences d’action que Muguruma et Kimizuka se permettent quelques digressions vers le comique, voir même le burlesque tout droit sorti du muet... Egalement au menu, LA scène comico-jouissive du film - que je ne vous raconterai pas ! - qui arrive à point, bien qu’elle puisse surprendre, pour désamorcer une violence tant morale que physique envers l’un des personnages... une séquence devant laquelle on ne peut que se lever pour applaudir !

Aux côtés de Miki Mizuno, Ucchan, Seiichi Tanabe (Shigatsu Monogatari, Blues Harp) et consorts, un nouveau venu, l’excellent acteur de kabuki Shidou Nakamura. Il prête ici ses traits "particuliers" à Liu, personnage fort intéressant dont je ne peux malheureusement pas trop vous parler... mais disons que les traits de son visage vont "à merveille" avec son personnage ( !)... hum !... En dehors de ses activités théâtrales il a joué dans quelques dorama, mais son premier et unique - pour le moment ! - rôle au cinéma est celui de Dragon dans le très remarqué Ping Pong (Fumihiko Sori /2002)... Puisque j’en suis à parler des comédiens, je ne résiste pas à vous dévoiler que Naoto Takenaka y apparaît en expert de Kung-fu... ça vaut vraiment le détour !

...Miki Mizuno est comme à l’accoutumée géniale, mais c’est surtout sa beauté qui me frappe... j’ai vraiment l’impression que plus elle "vieillit", plus elle s’embellit... quant à Ucchan, et bien que dire, hormis le fait qu’il est un véritable comédien !

Je serai tenté de terminer cet article de la même manière que celui du premier épisode...

"(...)Un casting de rêve, une mise en scène démesurée, un savant dosage d’humour, d’émotions et d’actions, bref en un mot comme en cent, Koibito wa Sunaipâ c’est un produit télé comme rarement on en a vu, beau et jouissif juste ce qu’il faut ! Moi j’y retourne à toute vitesse... en attendant la suite !!!"

...la suite est arrivée, elle est aussi belle et jouissive que le premier, l’émotion en plus... bref, le bonheur est au rendez-vous, et une certaine perfection atteinte...

Kuro | 13.02.2003 | Japon

DVD (pas vu) | Paramount Home Entertainment Japan | NTSC | Zone 2 | Format : 1:1:33 - 4/3 | Suppléments : 30 minutes au total de making of, spots TV, scenes story-boardées...

Ce DVD ne contient pas de sous-titres.

Il existe également un VHS NTSC, qui ne contient pas les suppléments du DVD.

La version du film présentée sur ces deux supports est plus longue que celle diffusée le 24 décembre à la télévision, labellisée director’s cut (mais visiblement pas beaucoup plus longue)... Oui mais les chanceux qui ont pu voir la version retransmise sur les ondes nippones ont eu droit à la pub BOSS dans laquelle Ayu chante déguisée en Mère-Noël, et ça...oui ! c’est l’bonheur !!!

Site Officiel: http://www.tv-asahi.co.jp/sniper
Site Officiel de Shidou Nakamura: http://www.radiogenic.net/shidou

...et allez, parce que le bonheur ça se partage! (lorsque les icônes sont apparus, cliquez sur celui qui représente une télé...) : http://www.suntory.co.jp/softdrink/boss/index2.html

[1Cf. article Koibito wa Sunaipâ.

aka Koibito Wa Sunaipâ 2 | Japon | 2002 | Un film de Shunji Muguruma | Avec Teruyoshi Uchimura, Miki Mizuno, Seiichi Tanabe, Shidou Nakamura, Kaoru Yachigusa, Naoto Takenaka, Chôsuke Ikariya, Shinji Nomura, Tomotaka Kanzaki, Shinta Furuta, Mariko Hayashi, Kennichi Shibuya, Yasunari Takejima, Kouichi Kase, Osamu Katou, Rin Sakiyama, Hitoshi Nishizawa, Kouji Nakamura, Kouta Mizumori, Taizou Shiina, Tadahiro Aoki, Akimasa Haraguchi, Yoshiaki Yoza, Shihou Harumi, Kôtarô Okamoto, Kaohiko Kaoda, Ryûta Kawabata, Nami Ichinoe, Susumu Kobayashi, Kei Sanaga, Miyoko Akaza, Kunihiko Ida, Youji Hino
Solo, Solitude
Désir meurtrier
Mon deuxième frère
The Tenants Downstairs
Headshot
Désirs volés
Rollerball
Spring Snow
Citizen Toxie : The Toxic Avenger Part 4
Women from Mars
Task Force
Le détachement féminin rouge
Hong Kong Nocturne
Taal
Seventh Code
Maborosi
The Bunker
A Day on the Planet
9souls
Nagima
Turtles Are Surprisingly Fast Swimmers
He is My Enemy, Partner & Father-in-Law
Conte de Cinéma
Ring 0 : Birthday
The Most Terrible Time in my Life
Old Boy
RoboGeisha
Our Neighbour Detective
Chaos
The Haunted Cop Shop 2