The Story of Woo Viet

Dont mess with Chow Yun-fat.

Je retrouve avec grand plaisir après un long intermède, l’acteur hongkongais, figure emblématique en occident de cinéma de l’île, encore à l’époque colonie britannique. Un Chow Yun-fat dans sa prime jeunesse. Allez, j’ose pour l’interprète de Jeff, Delonien.

Il campe ici un ancien soldat de l’armée du Vietnam du Sud, Woo Viet, débarqué à Hong Kong après avoir été secouru en mer. Il est aidé par une amie, Li Lap-quan, avec qui il a eu une relation épistolaire. Mais la scoumoune semble lui coller aux basques. De sérieux démêlés avec des agents d’Hanoï, lui font précipiter son émigration aux États-Unis. En préparant son voyage, il rencontre une charmante émigrée vietnamienne, Shum Ching, qui utilise la même filière. Leur voyage va tourner court, la pègre ayant d’autres projets pour cette jeune femme et d’autres émigrées clandestines. Lors d’une escale aux Philippines, elles sont kidnappées pour aller alimenter les clubs de strip-tease et les bordels de Manille. Souhaitant la sauver, Woo Viet devient l’un des tueurs d’un parrain du Chinatown afin de gagner suffisamment d’argent pour la racheter.

En ce tout début des années 80, Cho Yun-fat s’illustre déjà en personnage chevaleresque, prêt à tous les sacrifices pour libérer Shum Ching. Une figure qui lui apportera la consécration quelques années plus tard dans ses films avec John Woo.

Dans une interview accordée [1] au moment de la sortie de Boat People [2], Ann Hui a la dent dure contre elle-même, qualifiant The Story of Woo Viet, qui est alors son film précédent, d’exercice. Ces deux films constituent avec A Boy from Vietnam , un documentaire plus ancien réalisé pour la télévision hongkongaise, sa trilogie sur le Vietnam. Elle faisait alors ses armes à la TVB, comme nombre de réalisateurs de la Nouvelle Vague hongkongaise, dont Tsui Hark.

Des hommes, femmes et enfants fuyant dans des conditions dramatiques un pays annexé par les frères ennemis communistes, rien de plus normal que ce sujet ait touché une corde sensible chez Ann Hui et les hongkongais. La couronne britannique et Pékin commencent à cette époque à évoquer le retour de Hong Kong au sein de la mère patrie. L’exil est aussi un thème cher à la réalisatrice.

Le thème des réfugiés vietnamiens fournit un cadre à The Story of Woo Viet, thriller tirant sa force d’être filmé comme un documentaire. Ann Hui filme sur le vif, son long-métrage conserve ainsi encore, malgré un scénario conventionnel et notre regard blasé d’aujourd’hui, une véritable énergie. Le fait que le film ait été tourné sans grand moyen tourne à son avantage. Il suffit d’observer les seconds plans, avec les philippins observant les scènes de leurs pas de porte, pour comprendre qu’elle a tourné dans un vrai Chinatown, supposé être celui de Manille. Des scènes dans lesquelles les acteurs sont immergés au sein des gens du cru. Les meilleures scènes d’actions tiennent également encore leur rang. Et pour cause, elles sont l’œuvre de Ching Siu-tung, qui mettra en scène les combats de films aussi célèbres que Pekin Opera Blues ou The Killer, puis deviendra metteur en scène : Histoire de fantômes chinois

Ching Siu-tung assistant Ann Hui derrière une caméra devant laquelle brille Chow Yun-fat, The Story of Woo Viet représente une étape importante dans l’histoire de la nouvelle vague hongkongaise.

Kizushii | 25.01.2019 | Hong Kong

The Story of Woo Viet est disponible en version collector dans un combo Blu-ray/DVD chez Spectrum Films. Ce dernier a eu la très bonne idée de mettre Boat People de la même réalisatrice en bonus.
Remerciements à l’éditeur.

[1Positif n°267

[2Passeport pour l’enfer, lors de sa sortie française

aka 胡越的故事 | Hong Kong | 1981 | Un film de Ann Hui | Avec Chow Yun-fat, Lo Lieh, Cherie Chung, Cora Miao, Tong Kam-tong, Richard King, Lam Ying-fat, Dave Brodett, Josie Shoemaker, Ramon Dsalva, Ben Makalalay, Gregg Lozano, Fanny Serrand, Rasauro Gotaco
An Elephant Sitting Still
Time and Tide
Les Éternels
Les Funérailles des roses
Kazuhiro Soda
Une Femme dans la tourmente
Kamikaze Taxi
Beautiful Sunday
Kiril Razlogov
La Vallée de P’ia
Aditya Assarat
Danger Diabolik
The Divine Move
Tomie : Replay
Super Gun Lady Wani Bunsho
Ten
Ten
Forma : entretien avec Ayumi Sakamoto, Fumiyuki Yanaka et Nagisa Umeno
Behind the Green Door
Rubber’s Lover
Ring 2
Let the Wind Blow
Hana to Hebi
Sky High
La Meute
Koji Hagiuda
Big Bullet
Weather Girl
Punch Drunk Love
Elephant Song
Le Cocher