This is Law

Les coréens, nous l’avons déjà dit, sont très forts lorsqu’il s’agit de mélanger les genres ; This is Law en est une assez bonne preuve, puisque l’on pourrait presque dire que le film de Min Byeong-Jon mélange Nowhere to Hide, Traque sur Internet (désolé) et autres Justicier dans la ville... Avouez au moins que je vous intrigue là, non ?

Un étrange criminel sévit dans les rues de Séoul. En effet, le dénommé Dr. Q assassine des gens qui échappent, pour de multiples raisons, aux mailles de la justice : que ce soient des hommes politiques corrompus, des violeurs, meurtriers ou encore les deux, Dr. Q aime que justice soit faite. Du coup, quand un cas échappe à un tribunal, il prend l’affaire en main, filme le meurtre et le met en ligne sur son site internet. Sur chaque cadavre retrouvé par Bong et ses collègues du secteur homicide, une carte de tarot donne des indices à la police, sous forme de jeu de piste. Mais l’affaire traine trop, et les autorités font intervenir un groupe d’intervention spécial (STF - Special Task Force) qui compte en ses membres l’agent Pyo, rigide et silencieux, mais aussi la belle Kang - une spécialiste en informatique réputée pour être quelque peu excentrique et difficile d’approche. Bong, avec ses manières très néanderthaliennes, fera d’ailleurs rapidement les frais de son coup de foudre pour la jeune femme... L’affaire se complique lorsque le detective Cho est lui-même assassiné, la signature du meurtre pointant de toute évidence vers Dr. Q. Mais pourquoi avoir éliminé un membre de la police ? Quel lien entre Cho et les victimes précédentes ? Il apparaît que Cho recevait de l’argent d’un gérant de fond dont les activités ne semblent pas totalement légales. Qui plus est, Kong découvre des mouchards dans sa salle de travail : quelqu’un les espionne. Cho ne serait donc pas le seul policier impliqué dans cette histoire ? Pour aider Kong et Pyo, Bong et son équipier sont intégrés au STF...

This is Law est un film quelque peu difficile à classifier (pas que soit nécessaire, mais parfois ça aide pour conseiller nos lecteurs, non ?)... Il débute de manière très sombre et violente, avec une série de meurtres, mais aussi des viols et autres scènes de violences à l’encontre de la gente féminine. Du coup, on s’attend à un thriller plutôt sérieux. Que nenni ! Car This is Law embraye assez rapidement sur les aventures de Bong et de son coéquiper. Ces derniers rappellent très fortement les policiers chef-d’oeuvre de Nowhere to Hide : ultra-violents et déterminés, sans être véritablement méchants. D’ailleurs, la plupart des scènes les impliquant reprennent les gimmicks de mise en scène du chef-d’oeuvre caustique de Lee Myeong-Se : arrêts sur image, ralentis décomposés, coups figés... Min Byeong-Jin ne cache aucunement ses influences. On embraye encore sur de la comédie avec la rencontre entre Bong et Kang, qui donne à Shin Eun-Gyeong l’occasion de glisser un clin d’oeil à son incroyable personnage de My Wife is a Gangster. Et puis on revient au sérieux avec l’apparition des nouveaux cadavres... Et c’est comme ça pendant tout le film !

En réalité, This is Law fait cohabiter plusieurs conceptions du film policier, un peu à la manière de son contemporain Public Enemy (qui lui est toutefois supérieur) : la volonté de Min Byeong-Jin est certainement de traiter tous les aspects de la vie d’un policier, le cas du Dr. Q servant alors ici de simple toile de fond à la rencontre des protagonistes. Cette impression est d’ailleurs confirmée par le final du film, qui avance une morale hasardeuse mais défendable sur la réalité du travail du "bon côté de la loi"...

This is Law reste miraculeusement cohérent en dépit de cette cohabitation pas toujours naturelle, ceci sans doute grâce aux prestations des acteurs, dont les personnages forment le véritable facteur liant de la narration. Tous sont sympathiques, et on se prend à suivre leur évolution avec plus d’intérêt que pour l’enquête en elle-même, souvent peu claire. Les scènes d’action sont aussi fort bien réalisées, comme les scènes de poursuites "électroniques", passionnantes. En plus, nous avons ici l’opportunité de retrouver l’excellentissime et troublante Shin Eun-Gyeong (My Wife is a Gangster, Ring Virus, Uzumaki), et sa présence justifie à elle seule un visionnage très agréable de ce This is Law, qui parvient à éviter le piège critique soit-disant fasciste du sous-estimé 8mm en restant toujours, habilement, du bon côté de la morale.

Akatomy | 19.08.2002 | Corée du Sud

This is Law est disponible en DVD coréen, édité par Bear Entertainment (pas vu).

aka Justice - Out of Justice | Corée du Sud | 2001 | Un film de Min Byeong-Jin | Avec Kim Min-Jong, Im Won-Hee, Shin Eun-Gyeong
The Bodyguard
Antiporno
Dernier train pour Busan
Hôtel Singapura
Les Garçons de Fengkuei
Green Green Grass of Home
Yatterman
Sengoku Jieitai
Jail House Eros
Battle Royale
2 Fast 2 Furious
Le Transporteur II
2LDK
Duel Of Fists
The Unborn
Infernal Affairs 2
Goemon
My Beautiful Girl, Mari
Xu Jinglei
The Shadow Whip
Captifs
The Sniper
Failan
Hide and Creep
Joyce Bernal
Shaolin Soccer
Door III
Resort Massacre
Kokkuri
Running Out of Time