What A Wonderful World

Andy Lau redécouvre la vie grâce à Kenny Bee...

Sun Chung-Wah (Andy Lau), un journaliste de terrain, apprend un jour qu’il est atteint d’un cancer et qu’il ne lui reste que très peu de temps à vivre. Gump Chun-Sun (Kenny Bee) est quant à lui activement recherché par les autorités pour avoir fait des transactions d’argent illégales. Sun sentant le coup médiatique part donc à Singapour afin de retrouver la trace du fugitif, ce qu’il fera en très peu de temps ; Gump prend alors Sun en otage et l’entraîne dans sa cavale. Leur fuite va les emmener aux fin fonds de la forêt, et les deux hommes vont apprendre à se connaître...

Rares sont les films de Hong Kong à aborder des sujets graves de manière véritablement "adulte" ; What a Wonderful World est l’un de ceux-là. Etat de fait, il nous dépeint les questions que se posent deux hommes dont les vies arrivent à échéance : la mort pour l’un, la prison pour l’autre. Gump est l’ "ennemi public numéro un" malgré lui, et se révèle être un bien piètre et maladroit preneur d’otage... Leur cavale va leur faire découvrir une nature parfois hostile qui, une fois apprivoisée, se révèle tout simplement magnifique. En omettant presque involontairement le monde extérieur, Gump et Sun redeviennent de véritables enfants devant la beauté de l’environnement qui les entoure, oubliant même leurs conditions respectives ; pour l’un son état de fugitif, pour l’autre sa maladie. Nos deux héros vont prendre soin l’un de l’autre, et très vite c’est une réelle et solide amitié qui prendra le dessus sur la relation otage/ravisseur.

Samson Chiu (News Attack, Yesteryou Yesterme Yesterday) qui n’est pas véritablement ce que l’on pourrait appeler un réalisateur ultra-connu, signe ici un film a la mise en scène discrète, laissant place avant tout aux acteurs, tous excellents ; Andy Lau est, inutile de le dire, très bon dans ce rôle qui ne cesse d’évoluer - positivement - d’un journaliste qui avant tout cherche la reconnaissance puis finit par devenir un authentique philanthrope. Le génial acteur-réalisateur-musicien Kenny Bee [1] (The Chinese Feast, Fist of Fury 1991), qui campe ici Gump, victime toute désignée de la rage des médias, ou encore la jolie Theresa Lee (Big Bullet, Downtown Torpedoes) en jeune prostituée, raison d’être de Gump, dont un seul sourire parvient à rendre heureux n’importe qui.

Chiu en profite au passage pour égratigner la presse, en exhibant les dangers de la divulgation de fausses informations (ce qui causera la perte de Gump accusé de meurtre), et même si la mort est omniprésente dans What a Wonderful World, c’est avant tout l’espoir et le bonheur que nous procure sa vision, puisqu’il met le doigt sur les "petites choses" qui nous font apprécier la beauté de la vie, tel un simple sourire ou la nature... Assurément l’un des plus beaux films sur le sujet.

Kuro | 24.10.2001 | Hong Kong

DVD | Mei-Ah | NTSC | All Zone | Format : 1:1:85 - 4/3 | Images : Franchement pas géniales ; taches de pellicule, scratchs, sans compter une compression plus qu’hésitante lors de certains passages. Ajoutez à cela des noirs peu profonds... Mei-Ah dans toute sa splendeur quoi ! | Son : Un mono plat... Versions sonores cantonaise (V.O) ou doublée en mandarin. | Sous-Titres Anglais et Chinois incrustés sur la pelloche. | Suppléments : Contient le trailer du film ainsi que celui de The Love and Sex of the Eastern Hollywood.

Pour les curieux, ou tout simplement pour les fans de canto pop-rock des 70’s/début 80’s, voici la référence d’un ’best of’ des Wynners : 539-991-2 (Polydor).

[1Kenny Bee (de son vrai nom Chung Chun-To) a fait partie du mythique groupe Wynners avec Alan Tam, a réalisé le film 100 Ways to Murder your Wife (avec Chow Yun-Fat, Joey Wong et Anita Mui /1986), et a joué dans une bonne cinquantaine de films depuis 1976.

Hong Kong | 1996 | Un film de Samson Chiu Leung-Chun | Avec Andy Lau Tak-Wah, Kenny Bee (Chung Chun-To), Theresa Lee Yee-Hung, Kent Cheng Jak-Si, Lee Naam-Sing, Yuen Siu-Cheung, Lam Ming-Yun, Gwok Man-Man, Gwok Yin-Yin, Paul Fonoroff (Fong Bo-Lo)
The Bodyguard
Antiporno
Dernier train pour Busan
Hôtel Singapura
Les Garçons de Fengkuei
Green Green Grass of Home
Le Voleur de lumière
Casshern
Daimajin
Taegukgi
Gangster VIP
Le Conte de la princesse Kaguya
I Wish - nos voeux secrets
Buddha Mountain
Ryoma Ansatsu
Crows Zero II
Razor Blade Smile
Le monde de la Nikkatsu Action : sans frontières, sans limites
La femme de Seisaku
Door
Fleur empoisonnée
Un nouveau Russe
Green Tea
Love Will Tear Us Apart
Garden State
Fear X
La Nouvelle de la Classe
Jeonju Digital Project
WΔZ
Red Room 2