Teenage Hooker Becomes Killing Machine

Une adolescente erre dans la nuit coréenne, se prostitue comme dans un jeu, acceptant de devenir la victime de ses clients. En plein « travail », elle est surprise par l’un de ses professeurs ; au terme d’une danse pour le moins incongrue, la jeune prostituée annonce au professeur qu’elle est enceinte de lui, qu’elle souhaite délaisser le trottoir et sa vie de débauche, et devenir une mère. Le professeur l’emmène, passe la nuit avec elle. L’adolescente fait alors un rêve atroce, au cours duquel son professeur l’exécute d’une balle dans le ventre, mettant à nu ses tripes et sa progéniture. Le cauchemar est malheureusement partiellement prémonitoire, puisqu’à son réveil, elle se retrouve face à trois voyous, embauchés par le père, qui la battent à mort avant de la démembrer à l’aide d’une scie. Intervient alors un mystérieux personnage, qui ramène notre « héroïne » à la vie, faisant d’elle une exécutrice cybernétique à même de mener à bien sa vengeance...

Le cyberpunk a longtemps été - en ce qui concerne l’Asie du moins - l’apanage du Japon. Chose qui n’est pas étonnante si l’on considère l’importance culturelle des scènes punk et underground au Pays du Soleil Levant, ainsi que la passion pour l’homme-machine qui y a toujours reigné. Il est peu probable qu’il existe en Corée, une scène alternative comparable à l’incroyable vivier culturel nippon, la censure ayant été au menu jusqu’en 1997 ; pour imaginer la génèse de Teenage Hooker Becomes Killing Machine, film expérimental de Nam Gee-Woong, c’est donc bien du côté du Japon qu’il faut chercher, dans les filmographies de Shinya Tsukamoto et autres Shozin Fukui, ou bien même d’une certaine façon Sogo Ishii. Sans oublier de teinter le tout d’une influence européenne et même française, puisque cette production coréenne iconoclaste emprunte largement au Nikita de Luc Besson.

Plus prétexte que volonté, Teenage Hooker Becomes Killing Machine est donc un amalgame inégal d’influences, permettant à son réalisateur d’étaler un talent certain de mise en scène. Tour à tour poseur et artiste, Nam Gee-woong navigue entre une tendance - la scène de danse très « make it weird, put a dwarf in it » et autres usage incessant de grand angle - et une véritable démarche picturale. Alors que l’on devine son film prétexte avant tout à une expérimentation kinétique et hype, c’est pourtant dans le statique et le personnel que le réalisateur détonne. Ainsi quelques séquences du film, comme celle où l’adolescente alongée livre son touchant discours de reconversion ou encore la découverte de sa nature androïde, sont réellement splendides, jouissant d’un véritable travail non pas cinématographique mais avant tout pictural, dans une volonté clairement pieuse - les représentations nous montrent tour à tour l’adolescente Prostituée, Mère, Martyre et Ressuscitée - et donc délicieusement blasphématoire. Ces instantanés, souvent morbides ou violents - la présentation du corps morcelé est aussi magnifique que fugace - constituent le meilleur de Teenage Hooker Becomes Killing Machine.

A leur côté, il n’y a pas de « pire » mais seulement du moins bon. Les disgressions/références vont du très réussi - les dernières exécutions de l’adolescente, virtuoses sur un plan technique - au quelque peu superflu - la scène de danse, l’emprunt de la scène du restaurant à Nikita. D’une durée d’à peine cinquante-cinq minutes, Teenage Hooker Becomes Killing Machine reste tout de même une très agréable découverte ; pas foncièrement originale sur le plan international, mais pour le moins singulière dans une industrie cinématographique coréenne très largement mainstream.

Akatomy | 20.08.2005 | Corée du Sud

Teenage Hooker Becomes Killing Machine est disponible en DVD et VHS au Japon, chez KSS, sous-titré... en japonais !

aka Teenage Hooker Became Killing Machine in Daehakroh | Corée du Sud | 2000 | Un film de Nam Gee-woong | Avec Lee So-yoon, Kim Dae-tong
The Fake
Election
Printemps précoce
Free and Easy
La Ballade de Narayama
The Irishman
Beijing Rocks
Sa-kwa
The Piano in a Factory
800 Fantasy Lane
Flapping in the Middle of Nowhere
Midnight Fly
The Masked Prosecutor
Sea Fog
Tomie Another Face
28 Days Later
True Legend
Precut Girl
Coed Fever
War of the Arrows
9souls
Li Yang
Sakuya : yôkaiden
Austin Powers in Goldmember
Masato Harada
Fujian Blue
Le Grondement de la montagne
The Blood of Rebirth
Freeze Me
Fear X